Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Ls douceurs de minuit / Rencontre inoubliable (partie 6) : J’ai attendu toute la nuit, espérant qu’il se connecte…

J’ai attendu toute la nuit, espérant qu’il se connecte pour que je puisse lui écrire à nouveau et lui demander ce qui ce passe. Je l’ai appelé toute la nuit son téléphone était hors réseau. J’ai commencé à m’inquiéter. Décidément, quand j’aime, on me fuit. Je ne suis pas faite pour une relation. C’est ce que je me disais, mais j’ai tout de même tenu à le rappeler même si c’était pour l’entendre une dernière fois. J’ai attendu l’après-midi pour le rappeler. Enfin, le téléphone sonne, un soupir de soulagement pour moi. Mais il ne décroche pas au premier appel. Je relance deux coups de sonnerie puis il décroche.

Lire aussi : Les douceurs de minuit/Rencontre inoubliable (partie 5) : Je me suis mise à la fenêtre pour le regarder une dernière fois

– Allô, Esther, quel plaisir de t’entendre !
– Allô, Doudou ! Qu’y a-t-il ? Tu m’as fait une de ces peurs. Tu ne veux plus me revoir ?
– Non, il ne s’agit pas de cela, chérie. Tu me manque terriblement. Mais j’ai voulu respecter ta décision.
– Ton amour pour moi s’est-il volatilisé ? Je t’ai laissé un message hier aucune réponse venant de toi.
– Je n’ai rien reçu, princesse.
– Sur messager !
– Ha OK ; sûrement que je ne l’ai pas vu ; et qu’est-ce qu’il disait ?
– Que je t’aime et que je ne peux plus me passer de toi, Doudou.
– Tu es sérieuse ?
– Je ne l’avais jamais autant été. Que comptes-tu faire maintenant que tu sais que je t’aime ?
– T’aimer davantage, mon cœur. Tu ne sais quelle joie tu viens de me procurer. Je me demandais comment aborder ce sujet avec toi pour ne pas que tu prennes mal. Moi aussi, je t’aime Esther, et cela plus que tu ne peux l’imaginer.
– Vraiment ? Tu es sûr de ce que tu dis là ?
– Oui chérie, si je ne t’aimais pas, jamais je t’aurais faire l’amour comme ça.
– Mais pourquoi ne m’as-tu pas contactée depuis notre retour ?
– Je cherchais les moyens de te conquérir, ma belle.
– OK je te crois.
– Tu finis à quelle heure ce soir ? Je veux passer te chercher pour dîner, si ça te dit.
– Je finis à 18h. Mais tu pourras passer vers 19h30 me chercher à la maison.
– OK ça marche mon chou.
– Bisous et à toute
– Bisous.

Lire aussi : Rencontre inoubliable (partie4)

Je n’en revenais pas. J’étais tellement heureuse de cette conversation que je venais d’avoir avec Doudou ! Je ne pouvais même pas contenir ma joie que j’étais toute souriante cette journée-là. Sourire que j’avais perdu depuis les deux jours passés sans aucune nouvelle de mon prince charmant.
Il était 17h15 quand je quittai le bureau, inventant une excuse bidon afin d’aller m’apprêter et être dans le temps pour ne perdre aucune seconde dans le temps que j’aurai à passer avec Doudou. A 18h45, déjà j’étais prête. J’avais enfilé une belle robe noire cintrée à la taille et volante au niveau de la hanche. Elle m’arrivait juste au- dessus du genou, avec un décolleté qui laissait entrevoir une partie de ma poitrine. J’avais porté des escarpins blanc et noir assortis à mon sac. Et je me suis parfumée avec le meilleur de mes parfums. J’ai passé mon temps à me mirer tout le temps pour veiller à rester belle quand mon amour viendra.

Lire aussi : Rencontre inoubliable (partie3)

A 19h20, j’entends la sonnette crépiter. Je cours ouvrir. Doudou était là avec du chocolat et un très beau bouquet de fleurs. Le parfum avait même envahi l’espace. Il posa un léger baiser sur mes lèvres et dans mon cou qui m’ont fait frémir un tout petit peu quand même. Je lui ai proposé d’entrer s’asseoir un moment. Je lui ai proposé quelque chose à boire qu’il a refusé avec beaucoup de charme. Je suis rentrée alors en chambre récupérer mon sac sans oublier de pomper une énième fois mon parfum. A ma sortie de la chambre, il m’a dit tout bas à l’oreille que j’étais magnifique. A vrai dire, c’est l’effet que je voulais lui faire, et c’était réussi.

À suivre
DYL.

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,