Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Ma belle-mère me drague

Mon père était toujours entre deux avions, j’ai été privé de sa présence pendant longtemps. Ma mère est décédée à ma naissance, c’est donc Moni ma grande mère, qui s’est occupée de moi jusqu’à l’adolescence. Elle mourut très âgée et laissa derrière elle, deux enfants seuls au monde, moi Andred, 19 ans et ma petite sœur Kami, 14ans.

Après la mort de Moni papa vient nous récupérer pour nous emmener chez lui, bon chez nous; il avait encore déménagé dans une belle résidence, très grande dans l’un des quartiers huppés de la ville. Nous vivions désormais à quatre : moi, mon père, ma sœur Kami et ma belle mère Adrienne, une belle femme avec des rondeurs extraordinaires, au teint clair et très séduisante. Ma sœur et moi étions contents et émerveillés face à la beauté du palace de papa. Les premiers jours dans la maison étaient idylliques, petit déjeuner au lit, des balades, bref, une vie de star.

Lire aussi : DJ Arafat tient sa promesse et donne sa voiture à sa mère

Mais petit à petit les choses se sont dégradées, la belle Adrienne, la si belle Adrienne, aussi belle que Beyonce nous montra son vrai visage. Elle avait un caractère de démon et me menait vraiment la vie dure. Papa avait recommencé ses voyages interminables, j’étais donc devenu le coursier et la femme de ménage. Kami s’était le crâne brulé, elle se foutait de la gueule de la belle Adrienne ce qui provoquait des disputes à n’en point finir. Kami ne se laissait pas faire par cette dernière parce qu’elle estimait que Mme Adrienne Boussin n’était pas plus prioritaire que nous dans cette maison. Moi j’étais le faible, je faisais tout ce qu’elle voulait, je voulais attirer son attention, à vrai dire j’étais amoureux de la femme de mon père…et je crois que je l’attirais aussi. Elle m’appelait même pour que je lui passe sa serviette quant elle était sous la douche, sa silhouette bien arrondi me faisait rêver.

Lire aussi : Humour: Le Magnifique fait salle comble au Splendid à Paris

Un soir pendant qu’elle me disait de lui passer la pommade sur le dos papa est arrivée et il me menaça de quitter sa maison si j’osais toucher sa femme. Je le comprenais il ne faut guerre regarder la femme d’autrui d’un autre œil. J’ai donc pris mes distances envers la belle Adrienne.

De son côté ma belle-mère avait changé, elle était tombée sous mon charme, moi Andred Boussin. J’étais heureux parce que j’avais atteint mon but. Ma sœur quant elle ne cessait de me dire qu’on allait avoir des ennuis avec papa, comme à mon habitude je la mettais hors de ma chambre en l’injuriant. Bien que je la chassais de ma chambre je réfléchissais à ses propos et je pris conscience que je faisais une bêtise. Malheureusement c’était presque trop tard, j’étais le second époux de la belle Adrienne. Elle se mit à contrôler mes sorties et tout le reste, comme la plupart des jeunes j’étais assez frivole. Les soirs quand j’entrais a la maison, elle m’accueillait avec un regard jaloux, des jurons, des discours inutiles, que moi et Kami étions seuls à comprendre. Papa pensait que sa femme était trop protectrice parce qu’elle me voyait comme son fils. Mais il avait tout faux.

Un matin, pendant que ma belle-mère et ma sœur accompagnaient papa à l’aéroport, j’ai invité Mollie, la voisine d’en face à la maison. Molie était belle, je n’arrêtais pas de le lui dire, un joli teint noir avec des rondeurs à couper le souffle, bref, j’avais un Bégin. Alors que nous étions dans ma chambre en train de rire, ma belle-mère entra dans la pièce et se mit soudain dans tous ses états. Aie ? Elle me criait dessus et mit ma belle Mollie dehors. Je l’ai vraiment mal pris et dans le feu de l’action je me suis lancé à la poursuite de Molie pour lui expliquer ce que je ne pouvais pas expliquer. Elle était presque en larmes mais je réussi à la consoler et elle fini par rentrer chez elle. Je revins à la maison en allant directement dans ma chambre ; la mine serrée tel un lion affamé. Quand Adrienne m’appella pour dîner je refusa.

Lire aussi : Russie : La photo de Soro Guillaume fait le buzz

Quelques heures après j’entends taper à ma porte. A ma grande surprise ma belle-mère était devant moi, en robe de nuit alors que nous étions en pleine journée. Toutes ses formes étaient en valeurs, très visibles, je ne pouvais pas m’empêcher de la regarder, ses seins clairs et rebondissant, son postérieur… Oh mon Dieu ! Je suis resté bouche B pendant quelques minutes, pendant qu’elle s’approchait moi je reculais. Elle se mit à me caresser. Je la repoussais mais elle continuait à me séduire et 5 minutes plus tard j’ai succombé, je me suis pris au jeu, je commençais à l’embrasser, la caresser, je ne pouvais pas m’empêcher de garder une main sur son postérieur et l’autre sur ses seins. Par la suite je ne savais plus comment m’y prendre, je n’avais jamais eu de rapport avec des femmes plus âgées et Adrienne avait 30 ans. Sans hésiter j’ai continué avec les préliminaires comme je l’aurais fait avec une fille de mon âge. En plus elle aimait bien ça, elle gémissait, moi j’avais ma main entre ses jambes et la bouche sur l’un de ses tétons. Je souriais face à mon exploit, elle gémissait comme si elle n’avait jamais connu d’homme dans sa vie. Elle continuait à gémir et insistait pour que on passe au coït mais, moi, je prenais mon temps. Tout un coup elle se mit en colère. « Qu’est ce qui ne va pas chez toi ? Tu attends quoi pour qu’on passe à l’acte ? » Je m’apprêtais à répondre à ses désirs quand quelqu’un sonna à la porte. C’était Kami.

Son arrivée m’a empêché de succomber aux charmes d’Adrienne et de trahir mon père. Elle m’a sauvé des griffes d’une panthère. Pour ne pas être en tête à tête avec ma belle-mère j’ai suivi Kami dans la maison tout le reste de la soirée, je savais que mon père rentrait le lendemain.

Lire aussi : Le gros cadeau de Yabongo à ses fans

Cette histoire s’est passée il y 6 jours maintenant. Mon père n’est pas encore reparti en voyage mais je sais que ça ne va pas durer. Comment faire ? Je sais que si je craque je vais le regretter mais il m’est presque impossible de résister à Adrienne…Fuir ? Je n’ai pas d’autre famille proche chez qui me refugier ? Parler à mon père ? Il pourrait m’accuser d’avoir provoqué les choses … Aidez moi à trouver une solution.

Vous souhaitez témoigner? Envoyez votre récit à l’adresse : contact@abidjanshow.com

Lucile Ahoulou

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,