Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Marcel Amon Tanoh candidat aux présidentielles 2020: Ce qu’il défend…

L’ancien ministre ivoirien des affaires étrangères vient de faire une grande enjambée dans le paysage politique ivoirien en décidant de se porter candidat aux présidentielles d’octobre 2020. L’homme qui a été ministre pendant quatre années veut, plus que jamais, apporter sa pierre à l’édifice du développement de la Côte d’Ivoire.
C’est au matin de ce mercredi 22 Juillet 2020 qu’il a partagé via ses réseaux sociaux, le message évocateur qui sous-tend ses idéaux politiques. Pour ce grand visage de la sphère politique, les 60 ans d’indépendance de la Côte d’Ivoire qui pointent déjà du bout du nez doivent rimer avec réels changements.

Lire aussi : La femme de Zokora vole au secours de son homme: « Les ivoiriens savent qui tu es »

Pour lui, la restauration du patrimoine culturel et humain doit primer au-delà de tout.
Aussi, L’union véritable, la paix et la liberté doivent constituer les maîtres-mots de la terre d’Eburnie.
Voici un extrait du message de l’homme sur la toile:

« J’aime la Côte d’Ivoire.
J’aime notre terre féconde, nos régions colorées et la richesse de nos cultures.
J’aime le parfum de nos champs, le rythme joyeux de nos refrains.
J’aime la diversité de notre peuple.
J’aime notre humanisme et notre bonté.
J’aime notre humour et notre générosité.

Ce sont là les attributs de la Côte d’Ivoire promise à l’humanité que chante fièrement l’Abidjanaise, notre hymne national. Malheureusement, ces dernières décennies, nos efforts communs n’ont pas été à la hauteur de cette promesse. Nous avons mené à bien de grands ouvrages mais nous avons abandonné notre humanité.

Nous avons bâti des ponts, mais nous avons oublié de construire des passerelles entre les hommes. Nous avons restauré notre image, mais nous avons renoncé à notre cœur. Cette vision a atteint ses limites et le pays s’est fortement crispé. Dans un monde en plein bouleversement, qui exige innovation et expérience, la Côte d’Ivoire ne peut plus se permettre d’investir dans des solutions sans portée humaine.

Notre pays a besoin de quitter définitivement les sentiers improbables de la discorde et de la division.
La Côte d’Ivoire est là, devant nous, avec ses chants d’espoir. Elle nous invite à sa rencontre. Elle nous appelle à nous réinventer. Elle nous exhorte à prendre ensemble un nouveau chemin, un chemin différent, un chemin d’union, de fraternité et de liberté.

Ce chemin, je vous propose de l’emprunter avec moi. C’est pourquoi, au regard de l’expérience que j’ai acquise au service de mon pays, après vous avoir longuement écoutés et après avoir mûrement réfléchi, j’ai décidé de me porter candidat à la prochaine élection présidentielle. ».

Carole G

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires