Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Maroc : les explications musclées de Vahid après l’élimination à la CAN (maxifoot.fr)

Considéré comme un des favoris de la CAN, le Maroc a chuté contre l’Égypte (1-2 ap), dimanche dernier, lors des quarts de finale. Durement critiqué pour certains de ses choix, le sélectionneur des Lions de l’Atlas, Vahid Halilhodzic, a passé plus de deux heures en conférence de presse pour se défendre.

Le Maroc, champion d’Afrique 1976, va encore devoir patienter avant de soulever une nouvelle CAN. Malgré son statut de favori, notamment en raison d’une défense d’acier, la formation maghrébine a été éliminée par l’Égypte (1-2 ap), dimanche dernier, lors des quarts de finale. Une sortie jugée prématurée au pays qui a poussé Vahid Halilhodzic à s’expliquer durant plus de deux heures en conférence de presse.

Lire aussi : Ccan 2021 – Egypte, Sénégal : queiroz détruit la Caf et demande à décaler la finale ! (onzemondial.com)

L’occasion pour le sélectionneur des Lions de l’Atlas de défendre certains des choix de manière assez offensive.

Halilhodzic rappelle son objectif numéro un

L’ancien entraîneur du Paris Saint-Germain a d’abord mis un petit taquet aux Égyptiens. Bernés par des joueurs plus expérimentés dans un match (et un après-match) électrique, les Marocains ont laissé des plumes, au grand dam de leur coach.

«Les Égyptiens ont été plus malins, plus vicieux, mais bagarreurs, ce n’est pas digne selon moi. Je suis consterné par leur attitude» , a lâché le technicien franco-bosnien, qui devra faire sans Sofiane Boufal et Soufiane Chakla, suspendus pour les deux prochains matchs de la sélection, à savoir le barrage pour la Coupe du monde contre la République démocratique du Congo, en mars prochain, après ces incidents.

Lire aussi : Can 2021 – VDA sort une chanson pour avertir les pourfendeurs des Eléphants (+vidéo)

Halilhodzic en a d’ailleurs profité pour rappeler que cette échéance est celle pour laquelle il a été engagé en lieu et place d’Hervé Renard.

«Mon premier objectif est de qualifier mon équipe pour le Mondial 2022 et si je n’y arrive pas, je peux partir. Je peux partir dès maintenant si vous voulez, je n’ai aucune pression pour partir ou non. Je suis déjà parti dans le passé. Laissez-moi continuer de faire mon maximum pour aller à la Coupe du monde. C’est mon but !» , a prévenu l’ex-sélectionneur de la Côte d’Ivoire, de l’Algérie et du Japon, conscient que son équipe reste favorite pour cette double confrontation face aux Léopards, absents de la CAN. LIRE LA SUITE

VOUS AIMEREZ AUSSI