Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Masa 2016 : La jeunesse ivoirienne interpellée !

L’Institut Français de Côte d’Ivoire (IFCI) a abrité le mardi 08 mars, deux spectacles de danse dans le cadre du Marché Africain des Arts et du Spectacles 2016. Deux groupes était en attraction notamment les ‘‘Aye Asan’’ originaires du Nigeria, et la compagnie ‘‘Lesgardes’’ made in Côte d’Ivoire. Ces deux troupes, aux philosophies presque similaires, ont mis au point des chorégraphies spectaculaires en vue d’interpeller la jeunesse quant à la dépravation.

Au nombre de huit, les membres du groupe mixte ‘‘Aye Asan’’ très connus au Nigeria, ont initié un ballet intitulé ‘‘Vanité’’. Pendant une trentaine de minutes, les artistes se sont plongés dans l’univers de jeunes gens qui mènent une vie de bohémiens et de dandy aux dépens de leurs études. Un monde où l’alcool, la cigarette et les plaisirs charnels ont largement pris le dessus.

Cette chorégraphie reflète bien la situation à laquelle est confrontée la jeunesse ivoirienne puisque selon le ministère de la Jeunesse, la consommation abusive de l’alcool est constatée chez les jeunes dont l’âge varie entre 15 et 35 ans. Le comble, c’est que même les filles ne sont pas épargnées. Des dérives comportementales qui favorisent de nombreuses maladies dont les cancers (foie, poumon, cœur…) et autres maladies du genre.

La compagnie ‘‘Lesgardes’’, quant à elle, a incité les Ivoiriens à prôner la réconciliation, la force et l’union à travers une chorégraphiée dénommée ‘‘Balle au pied’’. Un thème qui tourne autour du football, un sport particulièrement prisé par les jeunes africains et ivoiriens.

« Nous avons choisi le thème ‘‘Balle au pied’’ car le football est  un facteur de rassemblement. Il rassemble des personnes malgré les opinions et croyances divergentes. Ce sont ces valeurs morales que nous voulons inculquer aux Ivoiriens », a indiqué le responsable de ce groupe de sept membres.

La compagnie ‘‘Lesgardes’’ entend ainsi apporter son grain de sel dans le processus de réconciliation nationale après toutes ces périodes de crises endurées. Elle veut inciter la jeunesse ivoirienne et africaine à mettre en avant l’amour entre les peuples et le travail.

Notons que l’Institut Français (ex-CCF), situé à quelques encablures du célèbre immeuble ‘‘La Pyramide’’ est un établissement public parfaitement intégré dans le tissu social, artistique et culturel local. Il contient une médiathèque qui propose un large choix de documents dans tous les domaines sur différents supports. Elle dispose plus de 38.000 ouvrages ainsi que 55 titres de revues et périodiques de la presse française et ivoirienne.

Joe Midelli

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,