Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Masa 2016: Soirée de la femme

Charlotte Dipanda, Zeynab, Fatou Diawara, Ahidissa… elles ont dompté la pluie!

Elles étaient nombreuses au Palais de la culture le mardi 08 mars dernier. Malgré le déluge qui s’est abattu sur le Palais de la culture de Treichville qui abrite le Masa 2016, les femmes sont sorties massivement. Et l’on a assisté à une belle célébration et brassage culturel entre femmes de divers horizons.

La 4000 places du palais de la Culture a été le théâtre du concert particulier le mardi 08 mars 2016. Le grand concert avec des reines de la musique et de l’art Africains avait comme têtes d’affiche Charlotte Dipanda du Cameroun, Zeynab Habib Oloukèmi du Bénin, Roukiata Ouedraogo, les chanteuses maliennes Fatou Diawara et Kandia Kouyaté, les Ivoiriennes Ahidissa et Bella Mondo. Ce rendez-vous prévu pour 20heures, la salle de 4000places a été aspergé par la forge pluie tombée abondamment sur Abidjan et ses environs. Cette salle perméable arrosée, a donc été désertée peu avant l’heure prévue pour le spectacle, par ses occupants, en majorité des femmes. Les spectateurs fuyant la pluie, se sont donc réfugiés hors de la salle Anoumabo. Le matériel technique touché par l’orage, les techniciens du Palais sous les ordres et recommandations de Koné Dodo et du DG du Masa, se sont rapidement attelés à rétablir les choses. Au four et moulin donc, les choses sont rentrées dans l’ordre. Et c’est vers 22heures que le top départ du concert baptisé « Soirée de la femme » a été donné avec un défilé de mode. Nahomie Alafalé cooptée pour l’animation, n’a pas manquer de vanter le mérite des femmes à l’honneur ce jour du 8 mars. Suite au défilé, place au premier plateau d’artiste.

Ayidissa, une véritable future étoile musicale!

Ayidissa
Ayidissa

C’est sur des notes bien enlevées originaires de la côtière ivoirienne que l’artiste venue de Sassandra a ouvert le bal. La voix suave venue du Gbôklê a fait frémir les femmes à travers de belles prestations live. Son temps de prestation bouclé au bout d’environ trente minutes, Ayidissa s’éclipsa sur des applaudissements du public et de plusieurs fanes qui la découvraient.  Après présentations de plusieurs femmes d’honneur dans la salle Anoumabo, dont la marraine Rokia Ouattara et sa sœur Sita Ouattara (les sœurs du Président), la ministre Kandia Kamara, la Député Amy Tounkara et bien d’autres dames de mérite, la scène fut cédée à l’artiste suivante.

Fatou Diawara: une véritable bête de scène qui a enflammé la salle

Fatou Diawara
Fatou Diawara

Artiste musicienne, chanteuse et actrice, Fatou Diawara a mis en exergue tous ses talents lors de sa prestation ce 8mars. Cette dernière a véritablement enflammé la salle dès l’entame de sa prestation à 22h58. La chanteuse a rapidement conquis son public constitué d’une bonne communauté malienne et mandingue. Même les officielles se sont laissées entraîner par la musique de cette dernière. Fatou a bouclé son spectacle de 30mn par une belle démonstration de ses compétences en danse, en captivant l’attention du public. Entraînant aussi la participation sur scène de certains fans venus la soutenir.

Bella Mondo: Elles ont offert un cocktail musical ivoirien!

Bella Mondo
Bella Mondo

Un orchestre typiquement constitué de femmes en ce jour dédié aux femmes. Que pouvaient offrir de mieux le Masa 2016 lors cette soirée dédiée aux femmes ce jour de la journée mondiale des femmes. Le groupe féminin Bella Mondo monté sur scène vers 23H30 ne s’est pas fait prier pour offrir un véritable bal poussière. Après une rentrée quelque peu timide, dû à de petites défaillances techniques, la machine des filles s’est vite relancée en entraînant rapidement toute la salle. Les filles de Bella Mondo ont offert une belle balade musicale à travers la Côte d’Ivoire aux festivaliers du Masa. C’est avec une reprise de Affou Kéita très appréciée qu’elles  ont démarré le show. Puis elles ont enchaîné en faisant monter le mercure dans la salle Anoumabo avec des reprises de Luckson Padaud, Sidonie La Tigresse. La chanson finale pour boucler la boucle, était la reprise du titre « Akobo Poussière » d’Akobo System. Toute la salle début s’est exécuté et c’est sur des acclamations que les filles ont quitté la scène.

Roukiata Ouedraogo: son humour a illuminé la fête!

Roukiata Ouedraogo
Roukiata Ouedraogo

Présente récemment lors de festival du rire du Gondwana, Roukiata Ouedraogo a réitéré l’exploit à la salle Anoumabo du Palais de la Culture. L’humoriste à travers des récits d’histoires très drôles, a fait tordre de rire les festivaliers du Masa qui ont bien voulu rester tard pour elles. Des histoires dosées d’humour, mettant en exergue l’Afrique et la France ( Château Rouge) qu’elle connaît parfaitement, ont été racontées par la comédienne de 00H à 00H30 du matin. Malgré la fatigue, le sourire se lisait sur les lèvres après le passage la jeune humoriste burkinabè, Roukiata Ouédraogo alias Petit Modèle.

Charlotte Dipanda: La grande attraction!

charlotte-dipendaJusqu’à ce qu’elle arrive sur scène, les spectateurs venus en majorité pour la voir, étaient sceptiques. Car pour certains, vu l’heure tardive, ce n’était plus sûr que leur idole se produise sur la scène affrétée pour ce rendez-vous des Dames. Lorsque la chanteuse camerounaise est annoncée sur scène à 1heures du matin, la joie se laisse transparaître sur les visages. Pieds nus, dans une longue robe sans manche, Charlotte avance avec souplesse et grâce sur scène. A l’écoute de sa voix, des hurlements se font entendre dans la salle. Et c’est parti pour un bon petit moment de live. Ses chansons sont repris en chœur par le public. Et certains spectateurs originaires du Cameroun n’hésitent pas à se rendre sur scène pour esquisser des pas de danse originaire de ce pays, avec l’artiste. Lorsqu’elle entonne le titre en vogue actuellement « Elle n’a pas vu », c’est la totale dans la cuvette lagunaire du Palais. Dipanda a offert en définitive  un beau spectacle dans une parfaite communion avec son public. En fin de spectacle, elle a déclaré ceci en l’endroit des femmes ce 8 mars: « Mon message aux femmes ivoiriennes, camerounaises et africaines en général, est tout simplement de prendre conscience de notre responsabilité dans la société dans laquelle on vit. Et surtout de se servir de cette journée du 8 mars pour revendiquer nos droits, sans aussi  oublier nos devoirs. ». Pour terminer, elle a adressé ce message aux ivoiriens: « J’espère que c’est le début d’une belle aventure avec le public ivoirien. Je reviendrai le mois prochain. Mais je retiens déjà que le message de ce soir m’a véritablement touché parce que je me suis sentie attendue. »

C’est ainsi qu’à sa suite, la grande cantatrice malienne, Kandia Kouyaté est montée sur scène pour clore cette soirée féminine. Cette dernière malgré son show, n’a pu retenir bon monde vu l’heure tardive. Ce fut néanmoins une belle fête très réussie en honneur aux femmes, nonobstant la pluie et l’heure tardive à laquelle le spectacle a démarré et s’est soldé.

Par Athanase Konan. 

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,