Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Masa : Ça grogne déjà !

La présence de la compagnie ivoirienne Lesg’arts dans la sélection officielle du Masa 2016 n’est pas du tout du goût des autres acteurs locaux . Ceux-ci dénoncent une imposture du chorégraphe Georges Momboye, le mentor de cette compagnie , qui les aurait imposé de par sa position de membre du Comité Artistique International du Masa. Voici les différents arguments avancés dans cette affaire.

Le choix de la compagnie Lesg’arts comme seule compagnie ivoirienne pour figurer dans la sélection officielle du Masa 2016 est décriée dans le milieu de la danse à Abidjan. Pour ne pas dire que ça grogne. « C’est du copinage, ça ! Une compagnie qui vient à peine de se constituer et qui a joué pour la première fois en Septembre lors du festival « Un Pas Vers l’Avant », comment se fait-il qu’elle soit directement sélectionnée pour le Masa ? Si ce n’est que Momboye les a pistonné, ça peut s’expliquer par quoi, sinon ? ». Très amer et déçu, ce danseur d’une compagnie de la place réagissait à chaud le vendredi 2 Octobre dernier en soirée, juste après avoir pris connaissance de la sélection officielle du Masa 2016.

Suspicion légitime

Ces plaintes du jeune chorégraphe sont également partagées par d’autres acteurs de la danse contemporaine à Abidjan que nous avons approché. Et elles sont légitimes. De fait, le chorégraphe ivoirien Georges Momboye est le mentor de la Cie Lesg’arts. Les membres de cette compagnie forment avec d’autres le Réservoir Momboye. En même temps, Momboye est aussi membre du comité de sélection du Masa dans cette discipline. Comment ne pas faire le parallèle avec un piston du chorégraphe à ces gars ? Mais il y a bien plus, en termes d’arguments. Pour une pièce qui fait acte de candidature, les critères de sélection exigeaient  entre autres, un support vidéo et  des photos du spectacle déjà joué . Force est de constater que ces critères, confrontés au cas de Lesg’arts, amènent à se poser des questions. En effet, comment cette compagnie qui a joué (sa pièce sélectionnée « Balle au pied ») pour la première fois dans sa carrière, le jeudi 10 Septembre 2015, à l’Institut Français à l’occasion du festival « Un Pas Vers l’Avant » peut-elle avoir ces éléments requis pour déposer son dossier avant ou le 31 Août , date du dernier délai de dépôt des dossiers de candidature ? Mystère et boule de gomme. Le choix de la compagnie en elle-même n’est pas un problème. C’est plutôt le mode (ou le critère) de leur désignation qui suscite l’indignation.

« C’est la seule compagnie qui répondait au niveau »

Jointe, une source à la direction du Masa, faisant partie du comité de sélection, a réfuté ces accusations de combine. Avançant ses arguments : « Ce n’est pas Georges Momboye seul qui choisit. La sélection se fait par un jury avec plusieurs membres. Alors, si cette compagnie a été sélectionnée, c’est simplement parce qu’elle a le niveau. Les autres ne l’ont pas. C’est aussi parce que le niveau n’y est pas que c’est seulement une seule compagnie ivoirienne qui a été choisi. Les compagnies ivoiriennes, en général, devraient plutôt se mettre au travail pour créer au lieu de se copier… ». Ces allégations suffiront-elles à apaiser le sentiment de combine des  recalés vis-à-vis de cette sélection ? Affaire à suivre.

Harding M’Bra

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.