Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

‘’…Mémé, qui suis-je, les portes me sont fermées…’’, le cri de cœur de DJ Arafat à sa mémé Dandi Lou avant sa mort

On parlera encore longtemps de la mort de la star Ouon Ange Didier dit DJ Arafat, cette pépite de la musique urbaine disparue au moment où il vivait difficilement un boycott de la part du monde de l’audio-visuel.

Aujourd’hui, au-delà des larmes hypocrites de beaucoup d’acteurs du monde du show-biz, cet enfant avait été ‘’fermé’’ et puissamment boycotté par ses frères ivoiriens. Qu’avait-il fait de mal ? Rien qu’on ne continue de faire et qui ne mérite pas un ostracisme dégoûtant de ceux-là même qui avaient à charge de faire la promotion de la culture ivoirienne.

Avant sa mort, nous avons souvenance qu’à la radio JAM (l’une des rares), Dj Arafat avait lancé au milieu de son entretien avec ses interlocuteurs : ‘’ je suis boycotté dans mon propre pays’’. C’était tout simplement pathétique.

Lire aussi : Le pasteur qui a prédit la mort du fils de Davido fait une seconde prophétie et avertit l’artiste

Témoignant à ‘’Faha Faha’’ de ce 05 novembre 2022, sa grand-mère Dandi Lou, la maman de la chanteuse Tina Glamour est revenue sur l’une de ses dernières conversations avec son petit-fils avant que la mort ne le fauche brutalement :

‘’…il m’a raconté pleins de choses, mais mémé, qui suis-je ? Tu connais mieux mon histoire, je suis ivoirien ou pas ? Toutes les portes me sont fermées…je n’ai plus droit de passer sur aucune chaine…’’.

Il est mort dans cet isolement et son dernier clip ‘’moto moto’’, réalisé devant des grosses barres de fer traduisent symboliquement les barreaux de cette prison artistique dans laquelle des âmes machiavéliques avaient décidé de le maintenir.

Diaman Emmanuel

VOUS AIMEREZ AUSSI