Mention «très bien» au bac pour un jeune réfugié syrien en France

Certains lycéens en rêvent, mais pour lui c’est une réalité. Alexandre Samaan, 19 ans, a décroché le bac mention « très bien ». Et pourtant, il y a trois ans, Alexandre habitait encore à Homs, en Syrie. Le jeune homme a fui son pays seul, pour la France, où il a obtenu le statut de réfugié. Arrivé sans parler un mot de français, le lycéen a finalement décroché le Graal et ne compte pas s’arrêter là.

 media
Avec 18 de moyenne dans les matières scientifiques, Alexandre Samaan, jeune réfugié syrien, a obtenu son
bac avec mention TB (photo d’illustration).

Avec 18 sur 20 de moyenne dans les matières scientifiques, Alexandre Samaan est ce que l’on appelle un élève brillant. De quoi faire la fierté de son professeur de physique-chimie Richard Bendaka : « Ses résultats – 19 au bac en physique chimie -m’ont procuré une grande joie. C’est un élève que j’adore, qui est très méritant par son parcours et son acharnement au travail. Et c’est dans la continuité logique de tout ce qu’il a fourni évidemment. »

Ses excellents résultats, Alexandre ne les doit qu’à son travail. Il y a encore 3 ans, il était encore à Homs en Syrie. Arrivé seul en France, sans maîtriser un mot de français, il a dû travailler, encore et encore. Parfois trop, se souvient le professeur Bendaka.

« Il travaillait très tard le soir, je me suis entretenu avec lui. J’ai compris qu’il dormait peu et donc j’ai essayé d’établir avec lui un emploi du temps un peu plus satisfaisant. J’ai une petite expérience de 15 ans maintenant, et c’est la première fois que j’ai dit à un élève d’arrêter de travailler, en tout cas de mieux travailler pour se recentrer sur des méthodologies efficaces. »

La ténacité d’Alexandre a finalement payé. A la rentrée, le jeune homme entrera en première année de médecine. Une nouvelle étape vers l’accomplissement de son rêve : devenir neurochirurgien.our les migrants

Rfi.fr