Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Mercato des animateurs radio : grand jeu de chaises musicales sur les fréquences

© by DR

D’ordinaire très timide, le mouvement d’animateurs d’une station de radio à une autre est assez  agité en cette rentrée. Elément catalyseur de ce frémissement : l’arrivée dans le paysage audio de trois nouveaux investisseurs avec chacun une radio commerciale. Alors côté animateurs, qui part ? Qui reste ? On fait le point dans ce secteur où, actuellement, les voix sont très sollicitées.

En attribuant en février dernier des fréquences à 3 nouveaux groupes d’investisseurs, la Haute Autorité de la Communication et de l’Audiovisuelle (HACA) a émis un signal. Selon lequel les fréquences radiophoniques, notamment celles des chaines commerciales, sont très modulables. Un segment occupé, jusqu’à cette date, que par deux opérateurs : Jam FM et Radio Nostalgie. Suite à cette ouverture, Trace FM (du groupe Trace) , Vibe Radio (Lagardère Active) et Hit Radio (groupe marocain) s’implantent donc à Abidjan. Du point de vue de l’offre, la concurrence s’annonce serrée. Car dans l’ensemble, toutes ces stations sont sur la même longueur d’ondes pour ce qui est de l’offre. Mais le détail qui fera la différence se situera au niveau de l’originalité et l’animation sur ces chaînes musicales à cible jeunes (13-35 ans) . D’où le mercato assez mouvementé des animateurs de la place.

Nostalgie amputée, Jam dévalisée

Dans ce jeu de chaises musicales qui se joue sur le terrain des animateurs, les deux anciennes stations de la place sont secouées. Le gros coup de ce mercato est à l’actif de Vibe Radio qui a réussi à faire signer Konnie Touré. La station du groupe Lagardère Actice Radio Internationale (qui détient Europe 1 en France et 17 radios à l’étranger notamment en l’Afrique du Sud et au Sénégal, en plus d’intervenir dans la presse et le numérique, etc.) a ainsi débauché la voix de velours de Nostalgie pour en faire sa directrice des programmes. La charmante Konnie , son joli diastème et son entrain ont donc (depuis juin par-là) dit au revoir à Gliss et Yannick Tossa de l’antenne du Super Morning de la 101.1 . Visiblement, une promotion pour l’animatrice radio-télé. Son fauteuil à Nostalgie n’est pas resté longtemps vide. Puisqu’elle a été remplacée par Juliette Bâ. Vous la connaissez. C’est l’animatrice des Génies en Herbes sur RTI1. La Sénégalaise arrive tout droit de Dakar où elle a animé sur Nostalgie là-bas et fait de la télé. Dans le sillage de Konnie, André Boua s’installe sur les 94.6 FM de Vibe Radio. Le challenger de Cheick Yvhane au journal s’est aussi laissé séduire par le chant des sirènes du groupe français. A part ces deux-là, aucun autre transfert, pour l’heure, n’est à signaler de la station logée au Plateau. Jusqu’à quand ?

Dans cette nouvelle configuration, Jam FM connait aussi des défections. La radio de François Konian voit partir son journaliste-animateur Aimé De Dieu pour Vibe. Serges Quashie (l’un des animateurs de la matinale) lui emboite le pas. Mais il rejoint plutôt Trace FM. Avec lui, Roméo (animateur par moment du Red Hot) est partant pour cette nouvelle aventure sur la version radio de Trace Africa et Urban. En dehors de ces trois éléments, l’immeuble Le Bronx garde apparemment ses piliers. Dont Mike Paprazzi, qui a remplacé au poste de directeur des programmes Joël Amos Badi, parti il y a longtemps chez le distributeur de contenu audiovisuel Côte Ouest.

Par ailleurs, Willy Dombo, lui, est un ancien de Jam, auparavant sur Ivoire FM, qui se fera entendre dorénavant sur Trace FM.

Silence apparent

L’autre nouvelle station Hit Radio, elle, semble être spectatrice de ce chassé-croisé. En tout cas, au moment de la rédaction de notre article, aucun coup significatif n’était encore enregistré pour le compte de la station marocaine (créée en 2006 et ayant son siège Afrique à Lomé,Togo). Mais rien n’est encore perdu. Avec les débouchées qui s’offre suite à cette ouverture du marché, aucun doute que Hit pourra bien s’armer de jeunes nouveaux talents, dans l’optique de la « guerre » des ondes qui se profile.

Fréquence 2, du groupe RTI, n’est pas en marge de cette course à l’armement. Didier Bléou, son directeur, essaie tant bien de s’attirer de l’expérience. Ainsi, la « fréquence jeune » enregistre le retour d’un vieux de la vieille : Martial Assème. Ancien pensionnaire de l’édifice Radio Côte d’Ivoire, il avait déposé ses valises à Onuci FM à son ouverture. Avant d’être muté aux USA. Revenu au pays depuis peu, c’est la RJN (Radio Jaune et Noir, de l’Asec Mimosas) qui l’avait accueilli. Finalement, il retourne à la maison.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.