Mexique. Mur frontalier : Peña Nieto condamne, mais accepte de rencontrer Trump

Mercredi 25 janvier, le président américain a signé le décret prévoyant la construction d’une “barrière” entre le Mexique et les États-Unis. Dans la foulée, le président mexicain Enrique Peña Nieto a diffusé une vidéo et un communiqué dans lequel il rappelle que le Mexique ne paierait pas pour ce mur. “Le Mexique ne croit pas aux murs”, affirme le dirigeant.

Néanmoins, Peña Nieto ne prévoit pas d’annuler sa visite à Donald Trump, programmée le 31 janvier. Pour le site mexicain Sin Embargo, le maintient de cette visite s’explique par la position de faiblesse dans laquelle se trouve le Mexique : “La corruption et l’insécurité qui rongent le Mexique réduisent la capacité du pays à négocier avec le gouvernement américain.”

courrierinternational.com

Back to Top