Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Micro trottoir sur le phénomène de la Pâques (Paquinou) en pays baoulé (2)

La fête de la Pâques qui a eu lieu du vendredi 30 mars au lundi 2 avril, s’est achevée. La fièvre des festivités a donc baissé un peu et nous pouvons enfin nous pencher véritablement sur ce phénomène. En effet, cette fête religieuse Chrétienne est aujourd’hui devenue en Côte d’Ivoire un véritable phénomène social principalement chez les Baoulé. Ils en ont fait un événement spécial dénommé “Pakinou” à telle enseigne que toutes les entreprises, même les multinationale adapte leurs communications pour coller à ce phénomène.

Vu l’exode massif du peuple Baoulé vers leurs zones et régions d’origine, vu le ras de marrée et la quasi excitation que la “Pakinou” crées dans les gares routières, dans les maquis et dans les lieux de loisirs, on mesure la dimension et l’importance de la chose.
Voilà pourquoi nous avons tendu notre micro à des personnes, célèbres ou pas célèbres, qui sont des Baoulé ou pas Baoulé, pour nous donner une explication.

• Marie Gisele Yao (Directrice Générale d’entreprise) :

La “Pakinou” est une bonne chose, car ça permet aux mutuelles de faire des réalisations dans le but de développer les villages. C’est un long week-end qui permet les retrouvailles, après le stress durant un an, du boulot, de la vie au quotidien. Agni de naissance, je suis devenue Baoulé par le mariage (Rires), donc je participe comme je peux à la “Pakinou” aux côtés de mon mari et les siens. Il peut m’arriver de rater cette fête, pourquoi pas ? Cela dépend de mes engagements à Abidjan dans la période indiquée.

A Morofê, chez mes beaux parents, cela reste dans le cadre religieux de la fête pascale dédié à Jésus-Christ. Par contre à Assanou, chez ma belle-mère c’est différent. Avec leur mutuelle, la MUDAS, sans la Pâques on ne peut pas se réjouir, car c’est la période pour faire le bilan de tous les projets réalisés et à réaliser. Malheureusement cette année j’ai été absente pour des raisons d’agenda, mais nous avons fait mon époux et moi ce que nous devons faire auprès des parents pour bonne “Pakinou”.

Propos recueillis par Bakou Le First

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,