Des millions d’Américains sans assurance sociale avec «Trumpcare»

media
Quatorze millions d’Américains privés d’assurance sociale en 2018 à cause de la nouvelle loi, 24 millions en 2026

Quatorze millions d’Américains privés d’assurance sociale en 2018 à cause de la nouvelle loi, 24 millions en 2026. Si l’on ajoute les personnes qui ne sont jamais entrées dans le système, le rapport du Congrès prévoit que dans 10 ans, les Etats-Unis auront fait un grand pas en arrière, et que plus de 50 millions de citoyens n’auront aucune couverture maladie, ajoute en en substance le document de la commission.

Le ministre de la Santé Tom Price a lu le dossier, il n’est pas d’accord. « Le rapport dit que nous allons revenir à la situation d’avant Obamacare ! Or nous croyons que notre plan va permettre d’assurer plus de gens qu’aujourd’hui. C’est simple : le rapport du congrès à tort », affirme-t-il.

Le ministre de la Santé est en colère, mais les élus républicains sont paniqués : 2018 est l’année des élections de mi-mandat. Si la commission budgétaire a raison, ce sera une catastrophe électorale.

Ce que relève l’étude est que les coupes budgétaires vont simplement pousser hors de la couverture sociale gratuite des gens qui sortent à peine la tête de l’eau. Le point positif, soulignent les plus conservateurs, est que les dépenses vont baisser.

Les démocrates appellent au retrait du projet de loi. Les républicains élus dans les Etats les plus pauvres sont inquiets. Le président Trump n’exclut pas des amendements au texte initial.

Rfi.fr