Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Miss Côte d’Ivoire 2016: M’Bathié Fatimata Ferme le bal des présélections à Bouaké

 

 Pour la douzième et dernière présélection régionale, le comité miss Côte d’Ivoire et ses partenaires étaient le week-end dernier à Bouaké dans la région du Gbêkê.

Elues et cadres ont traduit la volonté de toute la région à offrir une Miss à la Côte d’Ivoire. Pour arriver à ce succès, celles qui vont représenter Bouaké à la finale du 4 juin prochain se nomment M’Bathié Fatimata (Miss Bouaké 2016) et Coulibaly Fatim (première dauphine). Ces deux candidates élues pour la grande finale porteront tous les espoirs de la région qui attend depuis des lustres un sacre. La Miss Fatimata, par l’assurance qu’elle affichait et l’harmonie dans sa démarche, le tout embelli par un sourire qui ne laissait personne indifférent, a supplanté cette présélection. L’étudiante en première année de Tourisme hôtellerie au Groupe Hedec (22 ans) est arrivée en tête avec 135 points sur 180, pour une moyenne de 7,55/10. Au cours de la cérémonie riche en couleur, le parrain de la soirée, Dr Ambroise Moussoh, président de l’ONG actions sociales a félicité le président YAPOBI et a indiqué l’importance qu’il y a à célébrer la beauté. «Je crois qu’avec ce duo, nous nourrissons beaucoup d’espoir pour la finale nationale. Nos chances sont bonnes pour la finale du 4 juin prochain et je crois fermement que le comité régional du Gbêkê sera honoré», a-t-il dit. Le défi est donc grand, mais pas impossible à relever pour ces ambassadrices.

Coulisses

1 million à chaque gagnante des 12 présélections

Le Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique offre la somme de 1 million à chaque gagnante. Soit 12 millions pour les élues des 12 régions. Cette somme va leur permettre d’accompagner leurs projets. C’est le ministre Sidy Touré qui a donné l’information au cours de son allocution.

Victor Yapobi félicite les journalistes

Comme à l’accoutumée, le match de football qui devait opposer les journalistes au comité Miss Côte d’Ivoire et ses partenaires, témoignant la reconnaissance du Comici aux hommes de média a été annulé. Présentant ses excuses au cours de la conférence de presse, le président du Comici Jean Michel Victor Yapobi s’est félicité du travail réalisé  par les journalistes partenaires du COMICI. Et  a traduit sa volonté d’œuvrer à la promotion d’un journalisme de qualité.

Feux d’artifice au Ranhotel

Au cours de la soirée de présélection, le comité local célébrait une double cérémonie. Outre la célébration des 20 ans du comité Miss Côte d’Ivoire, le comité local de Bouaké a fêté ses 10 années d’existence. Pour  marquer le coup, des feux d’artifices ont illuminé le Ranhotel pendant 3 minutes le samedi 30 avril dernier vers 22h30. A cette occasion, un tableau  a été offert  au président Victor Yapobi par le comité local en signe de reconnaissance.

Le parrain veut offrir de l’emploi aux miss

Le parrain de la soirée Dr Ambroise Moussoh, président de l’ONG actions sociales veut faire bénéficier des opportunités d’emploi aux Miss. En sa qualité de Président de la mutuelle des pharmaciens privés de la région de Gbékê et vice-président national de la dite mutuelle, il s’est engagé à insérer les candidates dans le tissu professionnel pharmaceutique.

Bouaké veut vaincre le signe indien

Elus locaux et cadres, ont traduit la volonté de toute la région à vaincre le signe indien, en remportant pour la première fois la couronne nationale. Car, sous l’ère COMICI, Bouaké n’a, certes, pas encore gagné le sacre national mais, compte plusieurs dauphines dont Boblin Lou Amélie (1ere Dauphine Miss CI 2000), Soromou Arlette (2ème Dauphine 2001), Saly Traoré (2è dauphine  en 2006)  et Tania Chéryl N’cho (2è dauphine en 2008). Ce long périple des candidates du Gbêkê prendra t-il fin cette année 2016 ? Affaire à suivre…

Daniel Ness à Bouaké

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,