Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Miss Côte d’Ivoire : La beauté célébrée depuis 62 ans

Combien de jeunes filles rêvent-elles d’être élevée au rang de ‘’plus belle femme de Côte d’Ivoire’’ ? Les honneurs, les faveurs, les opportunités, la célébrité, le port sur ses épaules de la Côte d’Ivoire entière pendant une année, ces éléments qui nous font sortir de l’anonymat et permettent de concrétiser le rêve caressé depuis l’enfance.

Dans cette course au Graal, chaque année, de nombreuses candidates rivalisant de beauté, d’éloquence, d’intelligence et de personnalité jouent leur va-tout pour espérer être l’élue, puisqu’au final, il ne doit en rester qu’une.

Lire aussi : Miss Côte d’Ivoire : La beauté célébrée depuis 62 ans

Depuis 1956...

1956, cette année voit l’émergence d’un tout nouveau concours célébrant la beauté et l’intelligence féminine. Ce concours qui dévoile entre autres les courbes et attributs féminins, est dénommé Miss Côte d’Ivoire et contraste quelque peu avec la retenue et la pudeur des femmes de l’époque.

Selon les critères, il faut se situer dans la tranche d’âge de 17 à 25 ans. Cette première édition suscite l’intérêt et la curiosité de belles jeunes filles, toutes originaires de la Côte d’Ivoire, émerveillées à l’idée de recevoir le sacre.

La première reine de beauté ivoirienne est donc élue en 1956. L’enjeu est de taille pour celle qui porte le diadème attenant au titre de « plus belle femme de Côte d’Ivoire ». Il s’agit de défendre les couleurs du pays, mener des actions nobles, être le parfait exemple et modèle de milliers jeunes filles, qui s’identifient à désormais à l’heureuse élue.

Lire aussi : Rihanna commente une photo de Mamoudou Gassama

À cette époque, le concours n’est pas annuel, la deuxième édition se déroule en 1965. Bien sûr, cela passe implicitement sous silence puisqu’il n’est diffusé nulle part. Il faut attendre 29 années, soit en 1985, pour que ce majestueux concours de beauté soit retransmis sur les antennes de la télévision ivoirienne.

Au fil des années, l’expérience aidant, le besoin de mieux réglementer et structurer ce concours se fait ressentir à temps ; un comité est donc mis en place (le COMICI).

Présidé par Victor Yapobi, cette association est constituée d’un comité exécutif de six membres et de comités régionaux à travers tout le pays.
L’association née en 1996 prend les rênes de l’organisation du concours et la première miss du COMICI en la personne de Mlle Mimi Hermine, élue cette année-là.

Dès lors, le prestigieux concours se déroule chaque année et voit des candidates à l’admirable beauté se succéder sur le trône. En 2002, 2008, 2009 et 2010, sous la supervision du secrétaire général du Comité Miss Côte d’Ivoire, le COMICI-EU met les ivoiriennes de l’extérieur à l’honneur en les intégrant au concours.

Lire aussi : Miss Côte d’Ivoire 2018: Une finaliste fait des dons à des orphelins

La future reine qui sera couronnée dans quelques jours, sera, elle aussi, gravée à jamais, comme ses devancières, dans l’histoire. Dici là, voici les noms de toutes les reines de beauté que la Côte d’Ivoire a connues à ce jour :

1956: Marthe Niankoury
1965: Monique Kessié
1985: Rose-Armande Oulla
1986: Marie-Françoise Kouamé
1987: Georgette Bailly
1988: Cecilia Valentin
1989: Muriel Edoukou
1993: Lydie Aka
1996: Hermine Mimi
1997: Aicha Rami Kéïta
1998: Leticia N’cho
1999: Sylviane Dodoo
2000: Linda Delon
2001: Nadia Gaëlle Yoboué
2002: Yannick Azébian

Carole G

2004: Tania Kessié
2005: Séry Djehy Dorcas
2006: Alima Diomandé
2007: Bernadette N’zi
2008: Murielle-Claude Nanié
2009: Rosine Dacoury
2010: Inès Da Sylva
2011: Betty Kouadio
2012: Hélène-Valérie Djouka
2013: Aissata Dia
2014: Yéo Jennifer
2015: Andréa Kakou N’Guessan
2016: Esther Memel
2017: Mandjalia Gbané

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,