Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Mort d’Alain Chapo : Témoignages poignants

Quelques personnes qui ont connu Alain Chapo évoquent sa mémoire… Depuis hier, la nouvelle a fait le tour de la ville. Tout le monde est consterné et s’interroge… Pourquoi ? Comment ? Qui… ? Pendant que les enquêteurs et la police font leur travail, nous avons tenté d’approcher des personnes qui connaissaient bien le défunt. Jnet Kallé exerce dans le même corps de métier que le défunt et l’avait rencontré il y a juste quelques jours pour parler d’un événement à venir… Jean-Aymar Nguessan est son ami de très longue date, est toujours resté proche de lui. Mme Lydie Digbeu, une amie et condisciple d’école…
Témoignages :

Lire aussi : Meurtre d’Alain Chapo : Son conjoint recherché…

Jnet Kallé (Accessoiriste de mode) : “Je garde de lui le souvenir d’un homme généreux…’’
‘’Je suis triste mais surtout choquée par le décès d’Alain, surtout au regard des circonstances dans lesquelles c’est arrivé. Je suis sans voix, c’est un réel « gâchis » car son œuvre reste inachevée… Je garde le souvenir de cette belle personne, disponible pour les autres, surtout un bon collaborateur très professionnel, toujours prêt à donner le meilleur de lui avec ce que vous lui offrez sans chipoter. D’ailleurs, il était prêt à nous accompagner pour le Dîner des Créateurs en début Mars. Mais la méchanceté humaine en a décidé autrement… Adieu mon magicien, repose en paix, l’artiste !”

Lire aussi : Emma Lohouès pleure Alain Chapo (vidéo)

Jean-Aymar N’guessan (Comptable, ami d’enfance) : “Ce crime ne doit pas resté impuni…”
“Alain et moi sommes amis depuis le Lycée à Port-Bouët où nos familles habitaient le même quartier. Aujourd’hui, entrés dans la vie active, nous ne sommes pas du même milieu professionnel et n’habitons plus la même commune. Lui à Angré, moi à Marcory… Lui exerçait dans la mode et le showbiz, pendant que moi je suis dans les finances. Deux mondes diamétralement opposés, mais on est resté proches comme des frères et chaque week-end, quand on pouvait, on se retrouvait soit à Port-Bouët, soit ailleurs… pour partager un repas, un pot et échanger. La veille même de son assassinat, on était ensemble et déjà depuis plusieurs semaines, il semblait me parler d’une dispute avec des gens… Il parlait aussi de menaces… et moi je le rassurais.

Lire aussi : Qui était Alain Chapo ?

Peut-être que je ne mesurais pas la gravité de ce qu’il voulait me faire savoir, vu qu’on n’est pas du même milieu,. Aujourd’hui encore quand j’y pense, je le sentais préoccupé et apeuré. Je suis choqué et révolté. Mais on fera tout pour que celui qui a pris la vie de mon frère, paie pour son acte. On va mettre en place une pétition en ligne pour que toute personne susceptible d’apporter des informations capitales pour l’enquête se fasse entendre. Je rends hommage à cet ami qui était un bon vivant et surtout un homme généreux et travailleur. Je salue sa mère inconsolable et toute sa famille…”

Lire aussi : Décès d’Alain Chapo : Le récit de son assassinat

Digbeu Lydie (Commerçante, amie d’école d’Alain) “On savait qu’Alain deviendrait grand coiffeur…”
‘’Je connais Alain Chapo et une bonne partie de sa famille car on était tous ensemble au CEG de Port-Bouët où lui était le voisin de classe de ma grande sœur. En plus, nous avons une amie en commun qui habitait le même quartier que lui. C’est dire qu’on était proches. Nous les enfants de Port-Bouët de cette génération-là n’avons pas été surpris de son ascension dans la coiffure, car déjà à l’école, il n’aimait que la compagnie des filles qu’il tressait, coiffait… Il a intériorisé puis développé cet art pour en faire plus tard son gagne-pain. Et même plus, puisque cela lui a permis d’accéder à la célébrité et d’être reconnu dans les milieux huppés du showbiz.

Lire aussi : Alain Chapo assassiné par son ami ?

De temps en temps, on se croisait en ville, en boîte, au restau… Mais il est resté toujours le même : souriant, causeur, amusant, taquin et surtout « affairé »… Sans jamais se départir de sa chaleur naturelle, de sa jovialité quand il voyait ses amis de Port-Bouët… Alain pouvait te voir et s’arrêter pour causer avec toi pour « s’affairer » (ndlr : papoter), évoquer le temps d’enfance. Vraiment, celui qui lui a fait ça, ne sait même pas qui est Alain Chapo. Il est une fierté de Port-Bouët, un homme sans histoire, humble, gentil, au service des autres. Un enfant béni qui s’occupait de sa mère et de sa famille comme il se doit… Si ce criminel savait tout ce qu’il représentait, il n’aurait pas arraché lâchement Alain à tout ce monde qui l’aime et qui le pleure aujourd’hui… Repose en paix Alain et tel que je te connais, tu ne laisses pas “affaire”, il faut torturer l’esprit de cet assassin afin que la police l’arrête au plus vite… Va en paix !”

Propos recueillis par Bakou Le First

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,