Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Musique : Olivier Blé, les secrets clés de ce faiseur de stars

Son nom est très populaire et il est une référence dans le monde du showbiz ivoirien. Bien qu’il ait été l’artisan principal de plusieurs gros succès musicaux du pays, sa particularité demeure le Zouglou pour avoir été chef d’orchestre de nombreux tubes Zouglou.

Lire aussi : Coupé Décalé : Les dessous de la guerre qui oppose Arafat Dj à Bebi Philip

La discrétion comme mode vie

Comme une véritable référence, Olivier Blé a choisi de se faire connaître uniquement par son travail. Pour cela, en dehors de son studio d’enregistrement et de son travail dans le domaine la santé, il est quasi-impossible de le voir dans les soirées chaudes, feutrées et glamour du monde du showbiz, alors qu’il y est toujours sollicité.
Cultivant la discrétion comme mode de vie, peu nombreux sont les ivoiriens qui arrivent à le reconnaître dans les rues. Mais outres la discrétion, l’homme est caractérisé par une humilité et une timidité sans pareil dans le milieu du showbiz.

Lire aussi : Deuil : Désiré Aloka de Parker Place est décédé

Amour du travail et de la famille

Pharmacien de son état, il est le patron d’une firme dans le domaine de la santé. Pour son hobby, il est arrangeur et ingénieur de son. Olivier Blé est aussi un père de famille attentionné. N’étant pas souvent disponible pour sa famille, au regard de ses sollicitations sur le plan national et international, Olivier Blé voue un véritable amour pour son épouse, ses enfants et sa famille. Dès que le temps le lui permet, il n’hésite pas à leur consacrer le peu de temps qu’il a. Donnant une certaine assurance à sa famille qu’il avait quelque peu abandonné pour la musique.

Le plus intello des arrangeurs ivoiriens

De tous les arrangeurs du pays, il est considéré comme le plus intellectuel. Pharmacien de son état, Olivier Blé est allé loin à l’école. Il a une culture et une lecture très poussées pour la chose musicale. Transmise par son géniteur depuis le bas âge, il a appris à faire et à lire la musique. Il l’exerce donc depuis son tendre enfance, se bonifiant d’année en année.

Lire aussi : Décès : Qui est Aloka Désiré, alias Dez Parker Place ?

Le travail bien fait, sa marque de fabrique

Vous avez certainement eu échos de que ce dernier met du temps avant de rendre un travail. Et il en est bien conscient. La philosophie d’Olivier Blé est que tout travail fait par lui, peu importe l’artiste, doit être fait avec le même amour, le même engagement, la même qualité et la même rigueur. Car pour lui, prendre l’initiative d’arranger un artiste est un sacerdoce. Raison pour laquelle, il est fier de tout ce qu’il touche et dit ne pas avoir de préférences particulières entre tous les artistes passés entre ses mains. Car il donne la même chance à tous et il travaille afin qu’ils aillent loin.

Les secrets de son succès en 28 ans de carrières…

1989, c’est l’année au cours de laquelle il arrange sa première œuvre. L’artiste n’est autre que feu Dominique Gozen, l’homme aux cheveux gominés. Lorsqu’il sort, l’artiste explose. Mais Olivier encore étudiant, reste plongés dans ses livres. Il s’accorde de temps à autres à sa passion qu’est la musique. Jusqu’aujourd’hui, il a su allier ses deux choix de carrière. Pour le Dr Blé, ce qui a lui a permis de rester constant pendant tout ce temps:

« Le fait de toujours rester jeune dans la tête. Etre en phase avec le public. Rechercher et faire une musique adaptée à la personnalité de l’artiste en s’actualisant au rythme des sons nouveaux et aux couleurs musicales. Varier les genres musicaux en fonctions des réalités… » affirme-t-il.

Lire aussi : Afrique du Sud : le patron du Trésor Public, Lungisa Fuzile, quitte son poste

Sa fierté…

Sa fierté demeure certes le fait de pratiquer ce qui a toujours été sa passion. Mais aujourd’hui après 28ans de métier, elle est la suivante: « Lorsque nous démarrions la musique urbaine ivoirienne à travers le Zouglou, elle se faisait juste avec des tam-tams et des bouteilles. Aujourd’hui, cette musique est devenue le métronome de la musique africaine. Tous se réfèrent à la musique ivoirienne pour évoluer. Et lorsque j’écoute toutes ces musiques-là aujourd’hui, c’est un plaisir et une fierté pour moi. Les nigérians tels que To Face, P-Square et autres, étaient avant, plus focalisés sur les styles américains tels que le R&B. Mais lorsqu’ils ont commencé à puiser dans la musique d’ici, ils sont passés à un autre stade. On constate que nous avons été avant-gardistes et nous en sommes fiers. Lorsque vous écoutez les Yemi Alade… vous vous rendez-compte que c’est la musique d’ici retouchée sur laquelle elle chante. La musique urbaine ivoirienne a donc servi de base à toutes les autres musiques urbaines africaines d’aujourd’hui. Et c’est notre fierté. » précise l’arrangeur.

Arrangeur et producteur de plusieurs artistes

Les artistes produits par Olivier Blé sont nombreux. Mais jamais il n’en a communiqué sur ces derniers. Au début du Zouglou, il a été l’un des tous premiers producteurs et arrangeur du groupe Zougloumania avec Poignon et Bouabré, System Gazeur avec Lago Paulin et Maga Dindin, puis les Garagistes avec l’album « Libre Blanc », Génération positive (Mapouka) et autres. Il a aussi produit et arrangé le groupe Delta Groupe avec le titre (Sapiou) et bien d’autres. Outres ses productions et coproductions, Olivier Blé a aussi façonné des tubes tels que Haini de RAS, N’Guess Bon Sens (Il était une fois), Alice Sofa, Arnaud Lex, Mossia, Sandrine Droubly, Garagiste, Espoir 2000, Yodé et Siro, Mêlêkê, Les Patrons, Marabouts d’Afrique, Mercenaires, Oxygène… La liste est tellement longue qu’il est en passe de devenir une véritable bibliothèque de la musique ivoirienne.

Lire aussi : Concert Dezy Champion : Les trois grands moments

L’homme aux 1091 œuvres déclarées, mais jamais honoré…

Aujourd’hui, Olivier est une véritable bibliothèque de la musique ivoirienne. Car il a arrangé des œuvres de tous les genres musicaux qui ont fait danser plusieurs générations d’ivoiriens depuis les années 90 jusqu’à aujourd’hui. Il totalise à ce jour, plus de 1091 œuvres officiellement déclarées au Bureau Ivoirien des Droits d’Auteurs (Burida). Malgré le nombre de tubes et de stars propulsés par les doigtés magiques de cet illustre arrangeur ivoirien qui ont été honoré par le ministère de la culture et l’état ivoirien, ce dernier quant à lui, n’a jamais rien reçu nulle part.
Il serait donc judicieux de penser à honorer ce genre de personnes pendant que nous avons la chance de les avoir encore à nos côtés…
En 2019, le Dr de la musique ivoirienne célébrera ses 30 ans de carrière entant qu’arrangeur. Souhaitons que Tout Puissant permette au Docteur Olivier Blé d’accompagner pendant de nombreuses années encore des talents nouveaux à réaliser leur rêve et conquérir le marché international comme le groupe Magic System.

Par A.K

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,