Niger : une vingtaine de militaires tués dans une attaque terroriste près de Tazalit, proche de la frontière malienne

NIAMEY, 6 octobre (Xinhua) — Au moins 22 militaires nigériens ont été tués jeudi dans une attaque d’un camp de réfugiés maliens à Tazalit, près de Tassara (nord-ouest) proche de la frontière avec le Mali, perpétrée par des assaillants, apprend-on de sources concordantes à Niamey.

La télévision nationale qui a confirmé cette attaque dans son journal de jeudi soir, a fait cas « d’importantes pertes en vies humaines et en matériel » du coté nigérien, et a promis de revenir sur cette information dans ses prochaines éditions.

Cependant, aucune déclaration officielle sur cette attaque jeudi soir à Niamey.

Mais, selon plusieurs sources proches, les assaillants lourdement armés, à bord d’une quinzaine de véhicules, venus probablement du Mali voisin, ont attaqué par surprise le détachement militaire nigérien chargé de la sécurité du camp de Tazalit qui abrite des réfugiés maliens.

L’armée nigérienne a engagé une poursuite aérienne et terrestre contre les assaillants, précise-t-on de même source.

La partie nord du Mali abrite depuis près de cinq ans plusieurs groupes terroristes proches d’Alkaidah au Maghreb Islamique (Aqmi), d’Ançar Dine et d’autres mouvements rebelles qui mènent des attaques meurtrières de part et d’autre de la frontière commune entre le Niger et le Mali.