Nigeria: au moins 50 morts dans un attentat-suicide visant une mosquée

Au Nigeria, c’est une mosquée qui a été visée ce mardi matin par une attaque. Dans le nord-est du pays, à Mubi, cet attentat-suicide particulièrement meurtrier a fait au moins 50 morts.

Lieux d’une précédente attaque kamikaze au Nigeria (illustration).

Selon la police de l’Etat de l’Adamawa, le kamikaze s’est mêlé aux fidèles pour entrer dans la mosquée à l’heure de la prière. Puis, il y a eu une forte explosion et des témoins rapportent que le toit de la mosquée a été arraché.

Le gouverneur de l’Adamawa, Muhammad Jibrilla, a condamné l’attentat. Pas plus tard que jeudi dernier, il avait appelé le gouvernement fédéral à renforcer la sécurité de façon « urgente » dans son Etat. Parce que les attaques attribuées à Boko Haram se multiplient dans l’Adamawa, non loin de la frontière avec le Cameroun.

L’attentat de ce mardi matin est le plus meurtrier depuis cinq mois dans le nord-est du Nigeria. En juillet, 70 personnes sont mortes dans une embuscade dans le Borno. L’attentat de ce matin n’a pas été revendiqué, mais tout porte à croire qu’il s’agit de Boko Haram.

Rfi.fr