Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Claire Bahi, Vitale, Sandia Chouchou, Annick Choco, La Congolaise…Devenues célèbres grâce à la danse

Grâce au Coupé-décalé et surtout à leur talent de grande danseuse, elles sont devenues célèbres. Mais pour ce faire, elles sont passées de simples danseuses, à chanteuses, derrière le micro, pour pousser la chansonnette. Alliant parfaitement ce talent vocal à la danse qu’elles pratiquaient, elles sont devenues des célébrités avec l’avènement du Coupé-décalé qui a favorisé l’émergence d’une nouvelle race d’artistes. Pas forcément besoin d’avoir une voix de suave pour faire de la musique. Il suffisait désormais de mettre un concept plaisant, accompagné d’une belle créativité scénique, et le tout était gagné.

Linda De Lindsay, Tata Kenny, feu Affo Love…ont ouvert le bal

Avec le succès de certains hommes tels que DJ Caloudji, DJ Jacob et plusieurs autres disc-jockey, les femmes ont suivi le mouvement. Linda De Lindsay, Tata Kenny, feu Affo Love et bien d’autres se sont lancées dans la danse avec succès.

Ce mouvement musicale qui tient la route depuis la crise de 2002 qu’a connue la Côte d’Ivoire, continue de survivre aussi avec l’implication de la gent féminine. Et celles qui tiennent ce mouvement aujourd’hui sur le plan féminin, sont en majorité venues à la musique grâce à leur talent de danseuse.

Lire aussi : Affaire Arafat Dj frappé et sa bouche cassée: La vérité des proches Sénateur David Palmer

Ce sont en filigrane, Claire Bahi, Claire Bahi, Vitale, Sandia Chouchou, Annick Choco, La Congolaise, Dezy et Aimée Dokui pour ne citer que celles là, qui sont toujours dans le « Game » dans ce mouvement musical qu’est le Coupé-décalé. Bref retour sur le parcours de ces dernières.

Claire Bahi: La danse, un don; la musique une passion

Rapatriée de France, Claire Bahi sortait chaque fois faire la fête avec des copines à elle. Lors de leur virée, elle passait le plus claire son temps à danser. Ses prouesses sur la piste de danse attirait tous les regards.

Et cela était toujours accompagnée de « travaillement » de billets de banque. Encouragée et galvanisée par ses copines et sa génitrice, elle n’hésite donc pas à rentrer en studio avec l’appui de Kanté Farot.

D’où elle y ressort avec sa première en « Bobara Finiti » en 2007 qui fait un carton. Coup d’essai, coup de maître.

Ensuite « A connaît pas, à demander » en 2008 qui connaît aussi le même succès. Tout cela, grâce à ses pas de exotiques sur scène, qui drainent un beau monde à chaque fois. La musique est devenue une passion et son principal gagne-pain. Claire Bahi a donc gardé la même constance et est devenue une célébrité dans ce domaine musical dont elle se réclame la « Reine », en s’auto-proclamant « La Première Dame ». Elle a d’ailleurs reçu le trophée de « meilleure artiste féminin du Coupé-décalé » en 2016 pour couronner ses 10ans de carrière

Lire aussi : Elim. CAN 2019 : les 23 Eléphants retenus contre la Guinée

Vitale: Devenue artiste chanteuse après avoir dansé avec des célébrités

Bomisso Minin Nadège a décidé de voler de ses propre ailes, après avoir fait plusieurs grandes scènes en tant que danseuse pour des célébrités.

Après la Diva Aicha Koné et Meiway qui l’adopte ensuite, Vitale prend peu après la décision de quitter le Zo-Gang pour se lancer dans une carrière musicale comme l’ont fait d’autres dans ce mouvement Coupé-décalé. Sous la coupole de Meiway, elle se lance et se fait même appeler la fille du Génies de Kpalêzo.

Peu à peu, elle s’y met sort un premier single. Les débuts ne sont pas faciles jusqu’à ce qu’elle se mette avec Kanté Farot qui décide de la propulser comme il a fait avec Claire Bahi. La collaboration est concluante.

Et il réussit à faire de Vitale, un véritable icône féminine du Coupé-décalé. Une bataille de leadership naît donc entre elle et Claire Bahi. Et depuis lors jusqu’à ce jour, ces deux artistes entretiennent une grosse rivalité. Après que Claire Bahi ait été élue « meilleur artiste féminin du Coupé-décalé » en 2016, Vitale s’y est mise pour s’arracher ce prix en 2017 et au Primud 2018 auquel Claire Bahi a refusé de prendre part.

Sandia Chouchou et Annick Choco: L’ex-beau duo choc

Chacune de ces deux jeunes filles a été danseuse dans le milieu Coupé-décalé où, très passionnées de danse, elles se signalent très jeunes. Elles se font repérer par leur prouesse à travers des virées nocturnes.

Certains artistes commencent par les solliciter pour des tournages et comme danseuses. Lorsqu’elles font la rencontre de Serge Beynaud, elles s’y mettent à fond à travers de séduisantes chorégraphies sur les tubes produits par ce dernier. La complicité entre elles et leur mentor sur scène leur donne une certaines notoriété.

Avec Zota qui les rejoint plus tard, elles deviennent aussi célèbres que l’artiste qu’elles accompagnent sur scène. Suite à quelques mésententes, Sandia et Annick décident de claquer la porte de la Beynamania pour passer derrière le micro comme leur Boss Serge Beynaud.

Un coup d’essai qui leur réussit. Et débute ainsi leur carrière d’artiste-chanteuse dans le registre Coupé-décalé. Le duo finit pas se séparer. Annick Choco très attaché à Serge Beynaud, revient sous la coupole de ce dernier qui est désormais son producteur. Tandis que Sandia Chouchou poursuit sa carrière solo sous un autre label. En attendant que Annick Choco rebondisse avec une nouvelle production après son single « Simba Loketo », Sandia Chouchou se positionne actuellement avec sa dernière trouvaille, « Reinta Makossa ».

Dezy et Aimée Dokui : Les deux poids lourds de Coupé-décalé

Qualifiées de  » poids lourds » à cause de leurs rondeurs et un postérieur hors pair, ces deux jeunes filles n’ont jamais été complexées. Raison pour laquelle elles ont décidé de rajouter « Dokui » à leurs différents prénoms.

Elles ont réussi à faire de cela, un atout pour elles. Et leurs prestations ne laissant personnes pas indifférents, elles se sont fait une renommée sur certaines scènes, avant d’être sollicitées par certains artistes pour les accompagner sur scène.

Lire aussi : Angleterre : West Ham fait une soudaine proposition à Gervinho

Après la doyenne Antoinette Allany qu’elle ont pris beaucoup de plaisir à accompagner sur scène, Aimée et Dezy Dokui se sont reconverties en chanteuses.

Et se sont lancées dans une carrière avec un duo à elle. Aujourd’hui, chacune des deux essaient tant bien que mal d’avancer dans ce domaine qu’elles ont choisi. Tout en accompagnant toujours certaines célébrités qui continuent de les solliciter tels que Le Magnific, DJ Kedjevara et autres.

La Kongolaise, Flora String, Sylvie Bokui, Carina Style… Elles ne lâchent pas l’affaire

Arrivées dans le milieu artistiques grâce au succès du Coupé-décalé et à leur talent de danseuse, elles y font leur petit bonhomme de chemin. Malgré la tempête, certaines résistent toujours.

Elles disparaissent momentanément et reviennent après au devant de la scène. Parmi ces dernières, La Congolaise et Flora String sont celles qui se sont véritablement démarquées du lot. En l’absence de Flora String qui a décidé de rester en Europe suite à une spectacle, La Congolaise règne en maîtresse absolue dans cette catégorie.

Elles se sont toutes deux fait remarquées dans les nuits de la cité de Yopougon. Très passionnées de danse, elles n’hésitaient pas à jouer avec la flexibilité de leur corps. Ce qui a fait d’elles de véritables amazones de la nouvelle race d’artistes chanteuses du Coupé-décalé.

Par A.K

Commentaires

Commentaires