Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Dossier Coupé-décalé : Ces célébrités qui font honneur à la Rue Princesse… (2/3)

Ils sont nombreux, ces artistes qui ont fait leurs premiers véritables pas dans le monde du showbiz à partir de la fameuse Rue Princesse de Yopougon. De disc-jockeys pour la majorité, avec l’avènement du Coupé-décalé, ils se sont lancés dans la musique. Devenus célèbres depuis cette rue, certains sont retournés à leurs platines de DJ, mais continuent de vivre cette passion commune pour la musique à travers d’autres communes et d’autres cieux. Quelques exemples de ces célébrités parties de la Rue Princesse…

DJ Mulukuku : De San Pedro à la Rue Princesse où tout commence véritablement…

Lire aussi : Dossier Coupé-décalé : Ces célébrités qui font honneur à la Rue Princesse… (1/3)

Parti véritablement de la Rue Princesse, DJ Muluku est aujourd’hui une fierté pour la Côte d’Ivoire. À San Pedro où il résidait, Dié Wilfried se lance à l’aventure à Abidjan. Dans ses « cherchements » (en quête de bien-être par des petites activités), celui qui se fera baptiser DJ Mulukuku atterrira au célèbre temple du Dr Vieira « Maquis le Shangai » géré par l’incontournable Charly Parker.

Manager d’artistes, le gérant du maquis va aussi s’impliquer dans la production. Nombreux sont les artistes qui sont partis de ce maquis. C’est le cas de Eric le Zulu, DJ Mareshal et bien d’autres, qui se lanceront dans la musique. Le label de Charly Parker convaincu du talent de celui qui sera baptisé le « Rossignol de la Rue Princesse », n’hésitera pas à le conduire en studio ainsi que Mareshal DJ et autres.

Lire aussi : Fally ipupa victime de vol, plus de 8 millions auraient été emportés en plus des objets de valeur

Mulukuku DJ qui fait un carton depuis la cabine du maquis « Le Shanghai » va s’essayer au micro dans un studio d’enregistrement. Coup d’essai, coup de maître. Du « Shanghai », il posera ses valise au maquis «Ramer-ramer», avec DJ Boombastik et au « Café-Cacao discothèque » avec Charly Parker. Et il vivra cette passion depuis le début des années 2000 à la Rue Princesse jusqu’à ce jour.

A cheval entre la musique et le Djing, il continue à allier à la perfection ces deux activités. Élu meilleur DJ Platine en 2017 et 2019, il poursuit sur sa lancée et crée son festival à lui, le Mulu-Festival de San Pedro qui sera à sa 3e édition.

De la Rue Princesse, il continue de grimper les échelons. Et le 30 novembre 2019 prochain, DJ Mulukuku sera en attraction lors d’une soirée exceptionnelle dans un night-club géant à ciel ouvert d’occasion.

Lire aussi : Quand Gervinho donne le sourire à un chauffeur de taxi-compteur ! (vidéo)

DJ Kerozen : « Du Ministère de la Joie », il est devenu une célébrité…

C’est actuellement l’une des plus grandes fiertés de cette rue parmi les célébrités parties de là-bas. Tous sans hypocrisie, le disent haut et fort. L’enfant de Siporex arrivé pour faire ses premiers pas au sein du maquis « Ministère de la Joie », cher à Maman Grâce de Souza, émerveillé avec Kerozen et son binôme Zephy Conor, David Tayorault de passage pour une virée un jour dans cet espace.

Le jugement de ce professionnel de la musique conforte Maman Grâce qui n’hésite pas ensuite à les conduire au sein du studio de Totorino pour une production. C’est ainsi qu’ils sortiront leur tube « La Danse de la Moto ». Pendant plusieurs mois, Kerozen et Zephy enchîineront les tournées tant en Afrique qu’en Europe jusqu’à ce qu’ils se séparent.

De retour au pays plusieurs années après, DJ Kerozen renoue avec sa passion pour la musique qui lui réussi véritablement. Car depuis bientôt 4ans, c’est un succès non stop avec des tubes qui le conduisent en tournée fréquemment dans les 4coins du monde.

Une véritable fierté pour ses amis de la Rue Princesse dont DJ Ramzy Werasson avec lequel il a décidé d’effectuer des sorties en tant que son Dj et Beat Maker. Après la tempête en Europe, Dj Kerozen semble inexorablement voler de succès en succès et cela, pour longtemps encore.

Lire aussi : Solidarité : Un trophée décerné à Wilfried Zaha pour ses actions sociales en Côte d’Ivoire

DJ Boombastik : Entre musique et business…

Du maquis « Jet 27 » de Chao Mao au « Ramé-Ramé » en passant par le maquis  » La Station » et autres de la Rue Princesse, DJ Boombastik a convaincu les mélomanes et noceurs par ses sélections. De sorte qu’il était toujours au centre des mercatos.

Avec l’avènement du Coupé-décalé, il n’hésite à s’y essayer aussi avec son concept « Ramer-ramer ». Avec une belle chorégraphie, l’ancien rappeur devenu DJ séduit les Ivoiriens. Il tourne pendant plusieurs mois avec cette première de sa carrière avant de se concentrer sur sa passion véritable qu’est le Djing où il est difficilement inégalable.

Lire aussi : Général Makosso : « On me demande de me présenter aux élections présidentielles de 2020 »

Très sollicité, des maquis, il atterrit dans l’univers des night-clubs où il fait sensation depuis de nombreuses années. Et plus d’une dizaine d’années plus tard, il décide de se consacrer au « VIP Discothèque » où il fait vivre avec ses amis, des soirées inoubliables aux noceurs. Bien que ce jeune homme de Yop Sogefiha ne sorte pas d’œuvre musicale depuis ces dernières années, il reste à fond dans sa passion pour la musique et se consacre aux affaires comme son idole P. Diddy.

Et grâce à cela, DJ Boombastik, outre la musique, tourne à travers le monde pour ses affaires. Mais dès qu’il est au pays, c’est au « VIP Discothèque » qu’il pose ses valises pour renouer avec les platines qu’il n’abandonne jamais comme à ses débuts à la Rue Princesse. Le 30 novembre prochain, il sera aux côtés de son ami de la Rue, DJ Mulukuku, pour vous faire une soirée en Mix et Remix particuliers.

Réalisé par A.K

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,