Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Showbiz : Djaguen Abouet et Charly Parker, ce qu’ils deviennent aujourd’hui…

Ces deux noms étaient les plus chantés et les plus populaires dans le milieu du showbiz, surtout lors de l’avénement du Coupé–décalé. Djaguen Abouet et Charly Parker étaient incontournables car étaient de véritables monuments dans le milieu dus showbiz ivoirien.

Après un parcours dans le milieu du showbiz, ils avaient véritablement pris le pouvoir dans le milieu managérial
concernant la jeune génération au début des années 2000.

Malgré la présence sur le terrain d’autres managers en vogue tels que Gervais Guess et bien d’autres, Djaguen Abouet et Charly Parker avaient chacun son écurie d’artistes et de managers qu’ils dirigeaient. La plupart des «gombos » d’artistes passaient par ces deux acteurs-clés du showbiz ivoirien, car tous voulaient travailler avec eux.

Lire aussi : Arafat Dj : « Avec ce que j’ai vécu, je n’ai plus confiance en l’homme »

Et même souvent, Parker et Jaguen qui ont travaillé au début ensemble avant de se séparer, étaient souvent amenés à travailler ensemble pour certains artistes.

Gouverneurs du showbiz du pays depuis la Rue Princesse

Résidant tous deux à Yopougon, Charly Parker et Jaguen Abouet y avaient installé chacun son QG. Ils ont sillonné plusieurs sites, mais certains restes les plus évocateurs et importants.

Charly Parker avait donc sa base au maquis le Shangaï à la Rue Princesse et Djaguen Abouet au maquis « Roland Garros » de Yopougon Toit Rouge.

Du «Roland Garros», Djaguen est descendu sur la Rue Princesse. Et c’est au maquis « La Station » qu’il va faire grand bruit, drainant un monde fou dans son nouveau QG.

Avec ce duo en deux lieux opposés sur ce site, la Rue Princesse ne pouvait que connaître une affluence totale. Car chacun de ces deux acteurs du showbiz gouvernait sa zone avec ses lieutenants de l’ambiance.

Lire aussi : Tiken Jah demande au trio Alassane, Bédié et Gbagbo de se retirer de la scène politique, la réaction des internautes

Djaguen avait ses éléments-clés, Erickson Le Zulu, Boombastik, Erickson le zulu, Debordo, la Jet Set avec les Douk Saga, Molare, DJ Jocob, DJ Caloudji, Boulevard DJ, DJ Arafat, Debordo Leekunfa, DJ Eric Olomidé et bien d’autres.

Quant à Charly Parker, il avait comme éléments, ses lieutenants de l’ambiance tels que DJ Tévé5, Shegal Mokonzy, DJ Mulukuku, DJ Ramzy Werrasson (qui s’est retrouvé après à la « Station »), DJ Arafat (à ses débuts), Mareshal DJ,, Francky Dicaprio et bien autres.

Ainsi donc, l’ambiance à la rue Princesse connaissait un succès fou. Ce qui a fait déplacer l’ex-Ambassadeur des USA en Côte d’Ivoire, Aubrey Hooks dans ce lieu célèbre à Yopougon. Un véritable « Mercato » est né de ce fait entre les différents maquis. Car les éléments les plus cotés étaient cooptés et débauchés par les concurrents. Certains DJ de la rue Princesse se sont ainsi retrouvés à Marcory et autres espaces.

Ainsi, au niveau de la Rue Princesse et ailleurs, à chaque ouverture ou réouverture d’un espace, c’était le Mercato. De sorte que certains disc-jockeys du « Shanghai » se sont retrouvés à cheval entre la « Station » de Djaguen Abouet et le « Shanghai » dirigé par Charly Parker.

Lire aussi : 1er tournoi international de jeux d’échec à Abidjan : une réussite grâce à l’appui de SOLIBRA

Leur nouvelle vie aujourd’hui

Après la destruction de la Rue Princesse suite à la crise, Djaguen Abouet et Charly Paker ont essayé de rebondir dans d’autres espaces.

Charly Parker mène aujourd’hui, une vie tranquille toujours dans la commune de Yopougon où il réside, à travers quelques projets sur le plan musical à travers la production, la promotion de spectacles. Et les espaces dédiés à la musique Baoulé sont sa nouvelle trouvaille.

Quant à Djaguen Abouet, il traîne une insuffisance rénale qui le ronge depuis quelques années. Une maladie qui l’a contraint à s’éloigner de son monde de prédilection.

Ainsi donc après tous les services rendus aux artistes, quelques-uns seulement passent prendre de leurs nouvelles. Peu sont donc ceux qui aujourd’hui manifestent de la reconnaissance envers ces deux capitaines de la Culture qui les ont faits. Parmi tous ceux qu’ils ont aidés, selon les proches de Djaguen et Charly Parker.

Et Parker confirme que les artistes sont ingrats. Il nous a confié que ce sont les jeunes artistes tels que DJ Arafat, Ariel Sheney, Lamine TPJ, Magic Diezel…, qu’ils n’ont pas eu vraiment le temps de positionner, qui aujourd’hui passent prendre de leurs nouvelles.

L’on espère cependant qu’à travers cette parution, les artistes concernés feront mentir cet adage populaire selon lequel ils sont ingrats.

Lire aussi : Linda de Lindsay rafle le prix de la meilleure présentatrice diaspora (Prix Roger Fulgence Kassy)

Ceci, en passant simplement prendre de leurs nouvelles de ces deux dinosaures du management culturel, ce qui est aussi une grande marque de reconnaissance, pour ceux qui le peuvent. Et si possible, leur apporter leur soutien, surtout à Djaguen Abouet dont les soins très coûteux ont déjà pris toutes ses économies.

Et Parker confirme que les artistes sont ingrats. Il nous a confié que ce sont les jeunes artistes tels que DJ Arafat, Ariel Sheney, Lamine TPJ, Magic Diezel…, qu’ils n’ont pas eu vraiment le temps de positionner, qui aujourd’hui passent prendre de leurs nouvelles.

L’on espère cependant qu’à travers cette parution, les artistes concernés feront mentir cet adage populaire selon lequel ils sont ingrats. Ceci, en passant simplement prendre de leurs nouvelles qui est aussi une reconnaissance, pour ceux qui le peuvent. Et leur si possible leur apporter leur soutenir, surtout à Djaguen Abouet dont les soins très coûteux, ont déjà pris toutes ses économies.

Par A.K

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,