Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Nuit de la haute couture : Réotra dompte le Warragnéné

Moustapha Traoré (Réotra) compte désormais parmi ces grands stylistes ivoiriens maîtres du Warragnéné. Sa nouvelle collection « I Love You Dad », présentée samedi 16 janvier 16 au Code Barre à Abidjan Marcory, est tout un art.

Le Warragnéné est une texture typique du peuple Sénoufo, du nord de la Côte-d’Ivoire, utilisé par certains stylistes ivoiriens. Pour sa nouvelle collection, Moustapha Traoré décide de puiser dans sa culture.

Samedi au Code Barre, il est 03 h du matin. Le premier mannequin avance à pas majestueux sur le podium. Il porte une longue tunique noire à manche trois quart en filet. Au niveau du torse, du Warragnéné en imprimé cousu à la main. C’est la première tenue de la collection. Les spectateurs applaudissent.

La collection comporte 7 pièces en imprimés Warragnéné. Filets, pour les hommes, strasses et paillettes en additif pour les femmes.

Les mannequins, les uns après les autres, défilent. Une présentation soutenue par Jahel, artiste chanteuse percussionniste. Le public est conquis.

Cette collection Moustapha la dédie à son père. « C’est pour mon défunt père qui nous a quitté récemment, pour sa vision de la mode Africaine, pour la valeur qu’il lui accordait, c’est désormais mon combat », explique-t-il.

Une collection bien accueillie par les professionnels de l’industrie de la mode. «Superbe collection, supers bustiers, un travail parfaitement élaborés. Il s’est surpassé encore une fois de plus, on espère que le public suivra et que les gens vont adorer. Que ce soit pour les femmes comme pour les hommes, c’est un travail magnifique », juge Carlos Desaules, styliste designer, présent à cette soirée.

Quant à Manuella Makré, ce mannequin ivoirien, qui a défilé, confie à la fin de la soirée: « J’ai été ravie de prendre part au défilé, les tenues étaient spéciales. Travailler avec Moustapha, c’est un plaisir. Il est comme un père pour moi ».

« Une collection riche en couleur, un alliage de culture Africaine et occidentale », s’émerveille Awa Sanoko.

Les images ici :

Lafalaise Dion

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires