Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Odette Ouédraogo, vidangeuse de fosse sceptique à Ouaga

Regardés avec mépris, les déchets humains sont pourtant une source de richesse pour certains.

C’est le cas de Odette Ouédraogo, vidangeuse dans la capitale burkinabè.

Odette Ouédraogo manie les déchets depuis 2009. Quand elle s’est lancée dans cette activité, c’était l’incompréhension totale au niveau de son entourage.

Lire aussi : Un acteur africain prévient : “N’épousez pas des femmes aux longs ongles….”

En effet, au Burkina Faso, le métier de vidangeur de fosses septiques, est très mal vu, et encore pire quand il s’agit d’une femme. « Une femme qui manie du caca à longueur de journée porte malheur », se souvient Odette des nombreuses railleries qu’elle a dû subir.
Mais ce n’était pas suffisant pour la dissuader.

« Mon premier jour en tant que vidangeuse, a été décisif. Quand je suis sortie le matin avec le camion, j’avais 15 mille francs CFA (22 Euros) en poche. Je suis rentrée à la fin de la journée avec 150 mille (229 Euro). J’ai tout de suite compris que c’était mon avenir », se remémore t-elle.

Lire aussi : La grande surprise que Mané va faire à un fan en pleurs (vidéo)

Depuis lors, plus rien ne l’a freinée. Grâce à sa détermination, elle s’impose dans le secteur économique de la vidange au Burkina Faso. Son carnet de commandes ne cesse d’exploser. Et elle en profite pour se frotter les mains, refusant catégoriquement de dévoiler ses chiffres d’affaires.

Comme si cela ne suffisait pas, elle mène parallèlement une autre bataille. Celle de militer pour l’accès d’autres femmes à ce corps de métier. « j’invite les femmes à venir dans la vidange et j’attends d’elles qu’elles prouvent leur bravoure.» a t-elle déclaré.

Colette Traoré

VOUS AIMEREZ AUSSI