Ouragan Maria: Trump accélère l’aide à Porto Rico

Porto Rico, dévastée par l’ouragan Maria, devrait recevoir plus d’aide humanitaire. Le président américain Donald Trump a en effet autorisé ce jeudi 28 septembre la levée de restrictions sur le trafic maritime à destination de l’île, datant d’une loi appelée «Jones Act». 

media
Porto Rico manque cruellement de carburant, indispensable pour faire fonctionner ses centrales électriques.

Le Jones Act est une loi de 1920 sur la marine marchande, destinée à soutenir l’industrie navale nationale. Elle impose que tous les bateaux livrant des biens d’un port américain à un autre soient fabriqués aux Etats-Unis et appartiennent à des citoyens américains. Porto Rico, qui est un territoire américain, est donc sous le coup de cette loi. Selon les responsables locaux, cela limitait considérablement les efforts de secours. Impossible pour des bateaux battant pavillon étranger d’accoster, même ceux chargés d’aide humanitaire . 

Grâce à la levée du Jones Act, l’île sera donc plus vite ravitaillée. En nourriture, en médicaments, et surtout en carburant, qui manque cruellement pour faire fonctionner les centrales électriques. Mais il faudra faire vite, car cette mesure ne s’appliquera que pendant 10 jours. Des voix s’élèvent d’ailleurs pour faire abroger totalement cette loi qui empêche le transport de biens à Porto Rico au meilleur coût. 

Donald Trump était sous pression depuis plusieurs jours. Il avait été critiqué pour la lenteur de sa réponse, accusé de considérer les habitants de Porto Rico comme des citoyens américains de seconde zone. Avant même l’ouragan Maria, l’île était en faillite avec une dette abyssale. Selon la presse locale, des dizaines de milliers de Portoricains pourraient donc décider de s’installer définitivement en Floride. Or ceux-ci votent traditionnellement démocrate, ce qui n’est pas pour arranger les affaires de Donald Trump.

Rfi.fr