Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Ouverture Masa 2016

« Réinventons les arts de la scène ». C’est le thème de la 9eédition du Marché des Arts du Spectacle Africain (Masa). La cérémonie d’ouverture de cette foire artistique s’est tenue ce samedi 05 Mars à la salle ‘‘Ernesto Djédjé – François Lougah’’ du Palais de la Culture de Treichville, en présence du premier Ministre ivoirien. Une ouverture marquée des discours édifiants en faveur de la culture.

10h 50. Le Professeur Yacouba Konaté, le directeur général du Masa, monte sur la scène de la salle. Il est applaudi par le public. Dans son discours, le directeur général du Masa salue la présence des personnalités, des grands artistes tels que Manu Dibango, Ray Lema et Paco Séry. Il salue également la mémoire d’Ismaël Diaby, coordinateur général du Masa, décédé quelques jours plus tôt.

 « Les causes sont faites pour qu’on se batte pour elles. Le Masa est une cause dans le vaste champ des causes de la culture et de l’art. Cette cause concerne et engage le développement. On entend souvent dire que l’Afrique est sous- développée en économie, en politique, et que sais-je encore. Pourquoi pas ? Mais personne n’a encore établi que l’Afrique est sous développée dans le domaine de l’art et de la culture. Les cultures du patrimoine africain ont inspiré les arts et les cultures du monde et démontré qu’à un pays dit sous-développé ne correspond pas nécessairement une culture sous-développée ».

Il  termine en souhaitant la bienvenue à tous les participants du Masa. A la suite du DG du Masa, intervient le Gouverneur du District autonome d’Abidjan, Robert Beugré Mambé. Une déclaration d’amour empreinte de lyrisme à l’endroit du Masa, des hommes et femmes de culture. « Au nom du District autonome d’Abidjan, de son conseil et de sa population, nous sommes très heureux de vous accueillir ici à Abidjan pour célébrer avec vous la vie. Parce que le Masa c’est la vie, la joie. Parce que le Masa c’est la joie, la paix. Parce que le Masa, c’est la paix,  la fraternité. Parce que le Masa c’est la fraternité, la solidarité. Parce que le Masa, c’est la solidarité et l’espérance. Parce que le Masa, c’est l’espérance ». Un discours vivement applaudi par toute l’assistance.

 Le public est ensuite transporté au Carnaval brésilien de Rio  avec la troupe Ile Aiye.  Puis, vient la prestation de l’humoriste Agalawal, et une succession de discours  dont celui du ministre de la culture Maurice Kouakou Bandaman, M. Adama Ouane de l’Administrateur de l’OIF et du Premier ministre ivoirien Kablan Duncan, selon qui « l’avenir des cultures du monde se joue sur les scènes d’Afrique »,avant de déclarer ouverte la 9e édition du Masa.

 L’on a procédé ensuite à la coupure du ruban qui a ouvert la visite des stands par les autorités.  S’ouvrait ainsi le Marché des Arts du Spectacle Africain 2016.

Lafalaise Dion 

 

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,