Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Papa Wemba, le grand prêtre de la sape

 Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, alias Papa Wemba est décédé laissant derrière lui un vaste héritage musical au monde.  50 albums, 50 ans de carrière. Mais au-delà de la musique, Papa Wemba était un fou de  mode. Pour lui c’était un style de vie. La musique était indissociable aux  vêtements. Pas de musique, sans Sape. La mode il ne la suivait point, il l’a faisait lui-même à travers les tenues les plus excentriques qu’il arborait  sur scène et au quotidien. Pour le peuple congolais et les adeptes de la Sape, c’était un symbole, une référence vestimentaire.

Grace à sa musique et son statut de star, Il est celui  qui a propulsé le mouvement de la Sape (Société des Sapeurs Ambianceurs et Personnes Elégantes), dans les années 80 au Congo et en Europe.  L’artiste chanteur était pétrit de talent et il le savait, mais il avait besoin de plus que sa perçante voix pour se distinguer des autres chanteurs de sa génération. Son amour prononcé pour les vêtements, l’a conduit à opter  pour la mode comme le moyen de se démarquer.

En 1988, interrogé par un journaliste à propos de la Sape il déclare : «  je voulais être différent, sortir de l’ordinaire, parce que tous les chanteurs faisaient pareils. Et moi je me suis dit qu’il fallait trouver quelque chose pour attirer l’attention de tout le monde et de la jeunesse en particulier ».

Chose qu’il réussit à faire, car sa manière particulière de se vêtir  réussit à attirer l’attention de la jeunesse congolaise, du peuple Congolais, de l’Afrique et du monde.

Comme il l’aimait si bien le dire : «  pour être un sapeur il faut aimer les vêtements. Etre en mesure de dépenser énormément d’argent pour des vêtements».

 Dépenser des milliers d’euros pour des vêtements, Papa Wemba ne s’en privait point, aucune limite d’achat. Cavalli, Dolce & Gabbana, Yohji Yamamoto,  Kenzo, Issey Mikake, sont les maisons de coutures  qu’il fréquentait le plus.  Il était  l’ambassadeur de plusieurs maisons de créations et ne manquaient pas de faire des apparitions sur les podiums  de défilés de mode. Un amour inconditionnel des vêtements qui a inspiré la création des festivals de ‘‘Sapologie’’ à travers le monde.

Les festivals  de Sapologie

Ils sont nombreux ces sapeurs à travers le monde qui organisent ces festivals de la Sape pour perpétuer l’initiative ‘‘du grand prêtre’’ Papa Wemba.  Ces festivités sont des endroits d’exhibition vestimentaire.

L’occasion pour les participants de mettre en valeur leurs plus grands achats,  à travers des démonstrations de Sape sur la place publique.

Pour le Cardinal Ekumani président des sapeurs de Côte-d’Ivoire, président du fan club de Papa Wemba en Côte d’Ivoire,  la Sape est une partie de sa vie :

« La Sape c’est  une partie de ma vie. C’est ma religion, la religion Kitendi (linge). La sape est désormais notre plus grand héritage légué par notre père Papa Wemba ». Affirme-t-il.

Plus qu’un concept la Sape est devenue au fil du temps une culture, une religion grâce au Pape Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba.

En hommage à la mémoire du grand prêtre de la Sape, Abidjanshow.Com vous présente en images,  ces looks les plus décalés.

Lafalaise Dion

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,