Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Papa Wemba : Son dernier show

Il s’est écroulé sous nos yeux, ce dimanche matin. Très exactement à 5 h 24 minutes. Papa Wemba venait juste d’inoculer deux chansons. Avant cela, voici ses derniers mots adressés au public chauffé à blanc, qui s’apprêtait à savourer la prestation du « pape » de la rumba : « Bonjour Abidjan, Est-ce vous êtes là ?!!!…Nous allons vous amenez au pays de la rumba…et nous allons dire non au terroristes, merci ! »

 Dos au public, il donnait des consignes à ses musiciens pour l’entame du troisième titre, quand il s’est affaissé. L’arbre tutélaire de la musique africaine couché, de tout son long sur la scène du Femua, n’a pu se relever. Ses musiciens, ses danseuses et les membres de la Croix Rouge,  venus à son secours ont essayé de le ranimer en vain. Transporté urgemment à la Polyclinique Internationale Hôtel Dieu, le constat de sa mort y a été fait. Wemba venait ainsi de ranger définitivement son micro, fauché par un arrêt cardiaque.

« Un grand homme va tomber, d’ici fin Avril » avait prophétisé un pasteur Ivoirien. C’était au mois de Décembre. Ce grand homme est-il Papa Wemba ? La prophétie s’est-elle accomplie, avec la disparition, à Abidjan de Chungu Wembadio Pene Kikomba ?

Le « pape » de la rumba congolaise, juste avant d’entamer son dernier round musical, était apparu fringant sur la chaine de tété nationale, la RTNC, fin Mars pour annoncer une grande tournée qui devait le mener en Afrique Australe, notamment au Kenya et en Tanzanie. Ce dimanche-là, à l’émission ‘’KARIBU’’de l’animatrice Mamie Lela, Papa avait mis un point d’honneur à parler de la Côte d’Ivoire, notamment du festival Anoumabo, le Femua  qui lui tenait à cœur. « Je serais à Abidjan au Femua, avant d’aller au Kenya, puis en Tanzanie. Je serais au retour au Congo qu’au mois de Juillet. Bien avant, je ferais un tour à Paris. »

Justement, à propos de Paris, Papa Wemba, avant sa tournée, y avait séjourné pour un bilan de santé. On se souvient, il y’a six ans, il avait été interné au Centre Hospitalier International André Grégoire de Montreuil, un hopital situé, 56, rue boulevard de Boissière, dans la banlieue parisienne. C’est dans cet hôpital que papa a fait son checking. On nous rapporte que ces toubibs lui ont donné leur feu vert, avant sa tournée. Hélas, la couse de Papa Wemba s’est arrêtée net, à Abidjan, ce dimanche matin, sur la scène du Femua. Le grand baobab, a été déraciné. La brise matinale du petit amené par le leger vent frais de lagune jouxtant la scène d’Anoumabo a eu raison des puissantes racines de cet arbre tutélaire, dont les racines sont enfouies au plus profond de la scène musicale africaine, depuis 40 ans.

Papa Wemba part ainsi, laissant une famille meurtrie par la douleur. De lui, on retiendra le chanteur prolixe, auteur d’une myriade d’albums. Il quitte ainsi le monde, à 67 ans. Monsieur ‘’Toujours humble’’ qui avait des attaches particulieres avec la Cote d’Ivoire ou il compte une partie de sa famille et de nombreux amis, a comme choisi de venir mourir à Abidjan, une terre qu’il aimait et qui l’aimait tant.

Moses Djinko

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,