Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

PARIS / Gadji Céli au Dock Haussmann : Le retour du King !

Crédit photo : Eugène IRABET KOBEA

En exil en France. depuis près d’une décennie, Gadji Céli Saint-Joseph avait perdu les sensations de la vraie scène musicale. Comme il le dit ces temps-ci, le bout du tunnel étant proche pour lui, il sent de plus en plus cette envie de reprendre le micro pour de grandes scènes. Afin de marquer le coup de cette montée d’adrénaline et matérialiser le top départ de cette « nouvelle carrière » internationale, l’ancien capitaine des Éléphants de Côte d’Ivoire a donné rendez-vous à ses fans le samedi 28 décembre dernier au Dock Haussmann d’Aubervilliers pour un Dîner-Gala en live.

Il s’était fait accompagner par le KING FUSION INTERNATIONAL, un groupe spécialement monté pour soutenir ses différents concerts en Europe. Une nouvelle formation musicale dirigée par Kouadio Briscard dit Vieux Briscard (Guitare) et qui comprend, entre autres, Christian Mahilet et Franck Saki (Clavier 1, 2) Jean-Paul Mélindji (Batterie).

Lire aussi : Concert Bebi Philip : Duel de feu entre Mix Premier et Mister BBP (vidéo)

Un peu timoré au début de son récital, certainement par l’émotion suscitée par la forte affluence
au Dock Haussmann qui a dû refuser du monde, Gadji Céli s’en explique : « Je le souhaitais mais j’ai été agréablement surpris de cette très forte affluence après 10 ans de réelle inactivité musicale ».

Crédit photo : Eugène IRABET KOBEA

Un Saint-Jo, qui finira finalement par retrouvé rapidement ses repères, ses marques et ses sensations pour monter crescendo, parfois même en interaction avec son public reprenant en chœur toutes les 13 chansons exécutées en non-stop pendant 1h45mn. De « Youtamalemi » a « Céli Dance » en passant par « Femme de Feu », « Gnèze », « Amoudjou » et autres « King Solo », le public s’est en effet régalé. Même s’il a fait son entrée en trio avec les artistes tradi-modernes Gnonlé Soulé et Gbalou Sombré sur les notes de « Nouko Gbaï », St-JO a véritablement démarré son concert avec « Victoire des Éléphants » comme pour dire qu’il venait de renouer enfin avec la musique. L’auteur de « King Solo » boucle avec « Maroc », une symbolique des difficultés qui l’attendent dans cette nouvelle carrière internationale.

Lire aussi : Concert Bebi Philip : Voici la raison de la présence de Tina Glamour au Palais de la Culture

Des fans, des anciens footballeurs a l’image de Zahui Madou Laurent, des associations qui l’ont soutenu dans on exil et ses amis artistes à l’image de sa filleule Fabriss ATITOH, se sont succédé sur le podium pour lui apporter leur soutien.

En somme, une belle fête de fin d’année 2019 offerte au public parisien par M. Élégance qui a véritablement assuré.

Toutes nos félicitations à Caroline MIJO qui réussit ainsi son baptême de feu dans l’univers pas facile des promoteurs parisiens. Avec ce retour, Gadji Céli est désormais en droit de remettre le couvert certainement à La Cigale, au Casino, a l’Olympia et au Zénith.

Crédit photo : Eugène IRABET KOBEA

Hayden Tchétché à Paris
Hayden_tchetche@abidjanshow.com

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,