Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Affaire “Paintre” : Comment Alisar Zena peut ressusciter après ce vilain buzz…

Alisar Zena s’est érigée malgré elle, en punching-ball des internautes ivoiriens. Depuis quelques jours, la chroniqueuse de l’émission C’midi subit toutes sortes de railleries et tous les coups sont permis.

Dans l’exercice de ses fonctions en effet, elle s’est rendue coupable d’une graphie erronée du mot peintre (elle a dit Paintre, NDLR), alors qu’elle tentait de corriger l’artiste malien Sidiki Diabaté qui avait lui-même commis une erreur dans l’orthographe de ce mot (il a écrit pintre, NDLR) un peu plus tôt.

Aujourd’hui “braisée à mort”, la jeune dame dispose cependant de deux solutions, dont l’une qui tombe à pic, pourrait-on dire, pour se tirer d’affaire et ainsi retomber sur ses pattes.

Lire aussi : Alisar Zena reste indifférente à toutes ces moqueries

Par la série 20-30-40

En premier lieu, il convient de préciser que Alisar Zena est l’une des têtes d’affiches d’une nouvelle série ivoirienne intitulée « 20-30-40 » dont la sortie est imminente. Dans cette fiction créée par la productrice émérite Alexandra Amon, elle joue le rôle d’une malicieuse styliste de mode âgée de 25 ans qui fait tout son possible pour convaincre ses parents de la laisser poursuivre sa passion pour la mode.

Dans le même temps, la donzelle accumule les amants, mais mène sa vie amoureuse comme elle l’entend. C’est bien la première apparition d’Alisar dans le monde du septième art. Et si sa prestation affriole les cinéphiles, ce film qui s’annonce palpitant, devrait alors aider la chroniqueuse à remonter sa cote de notoriété.

Lire aussi : « Rien à cacher »: Adrienne Koutouan fait une confidence sur sa vie de famille

Par l’autodérision

En second lieu, la starlette pourrait avoir recours à l’autodérision. C’est le fait de se tourner soi-même en dérision, de sorte à diminuer des tensions interpersonnelles et améliorer son image auprès du public.

« Si j’avais été elle, j’aurais sorti une marque de peinture ou aurait été ambassadrice d’une marque de peinture déjà existante », pense notamment une célèbre actrice, proche d’Alisar, avec qui nous avons tenu une discussion à ce propos.

Lire aussi : « Affaire PAINTRE » : Manou Jolie demande de l’indulgence pour Alisar Zena

Une technique, parmi tant d’autres, qui pourrait ainsi permettre à la Pépée de prospérer un peu plus dans le monde des affaires avec la vente des pots de peinture qui aurait certainement explosé comme une bombe nucléaire et retourner donc la situation en sa faveur.

Dans tous les cas, Alisar Zena reste l’une des femmes les plus adulées du showbiz ivoirien. Sa joie de vivre et son éloquence ne laissent personne indifférent. Il arrive à tout le monde de faire des erreurs, même les plus graves, et nous estimons qu’elle mérite alors d’avoir une seconde chance auprès du public. Qui plus est, les saintes écritures, elles même le disent : « Que celui où celle qui n’a jamais péché, lui jette la première pierre ».

Joe Midelli

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,