Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Cameroun : Roger Milla attaque Samuel Eto’o et le met en garde. Les raisons

Décidément, Samuel Eto’o n’est plus en odeur de sainteté avec les anciennes gloires du football camerounais. Après ses démêlés avec l’ancien gardien de but Joseph Antoine Bell, l’attaquant du Qatar Sport a été sévèrement critiqué par Roger Milla.

L’ancien joueur de Monaco, de Saint-Etienne ou de Montpellier, reproche à son jeune frère, son soutien indéfectible au sultan Mbombo Njoya, en lieu et de place de Joseph Antoine Bell, qu’il appelle pourtant « grand-frère », dans la course à l’élection à la présidence de la Fédération camerounaise de football.

Lire aussi : Critiqué suite à sa réconciliation avec le Molare, Arafat répond

« Je ne sais pas pourquoi il soutient les Kadji, Mbombo Njoya et autres, je ne sais vraiment pas ce qui se passe dans sa tête pour qu’il s’attaque à son ‘père Jojo’ comme il l’aime l’appeler. J’ai fait passer un message à Samuel Eto’o et j’espère qu’on le lui a transmis. Nous sommes sa famille quel que soit ce qu’il deviendra demain ; même s’il est président de la République demain, on dira qu’il fait partie de la famille du football », a déclaré Milla qui estime que Njoya « n’est pas un homme pour la Fecafoot ». Alors, il n’a pas hésité à mettre en garde la vedette du FC Barcelone des années 2000.

Lire aussi : Drogba à propos des Lions indomptables : « Notre rivalité tenait de la fierté et l’orgueil d’appartenance »

« Tant qu’il (Eto’o) n’a pas changé de comportement, de trajectoire, qu’il ne m’appelle plus son père. Au début, il m’écoutait et je ne sais pas s’il vous a dit que je laissais mon boulot à Montpellier pour aller le soutenir à Barcelone et j’ai continué à le soutenir jusqu’à ce qu’il dévie comme il est en train de le faire », a poursuivi “Rodgueur”.

Finalement, Eto’o s’enfonce davantage dans un engrenage infernal, lui qui est déjà sous les feux des critiques depuis son soutien à Paul Biya jusqu’à ses démêlés avec son ex-compagne espagnole, Marián Pineda.

Joe Midelli

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,