Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Cap-Vert, Kriol Jazz Festival 2019 : Beau mariage entre ancienne et nouvelle génération d’artistes capverdiens et créole

Il est 18 h 45 minutes le jeudi 11 avril 2019 à Praia, Cap-Vert. Un podium géant digne des grandes fêtes de musique est installé à la place Luis Comoes du quartier Plateau. Les touristes et autres visiteurs convergent vers le centre ville. Les techniciens sont à pied d’œuvre pour la réussite de l’ouverture de cette grand’messe. 10 minutes après, les premières notes de musique se font entendre.

Les vétérans de l’île de Santiago et les autorités prennent place devant le podium. L’espace devient noir de monde. Nous sommes partis pour la première nuit de l’édition 11 du Kriol Jazz Festival. Pour cette nuit, José Da Sylva et son équipe ont décidé d’offrir un beau mariage aux festivaliers. Celui entre la nouvelle génération d’artistes cap-verdiens et créole et l’ancienne.

Lire aussi : Kriol Jazz Festival la 11e édition en images

Simentera, l’emblématique groupe cap-verdien qui a marqué les années 90 de par leur talent fait sa montée sur scène. Mais, cette fois, les membres du groupe ont à leurs côtés Mario Lucio, une icône de la musique capverdienne. Le public pousse des cris de joie car transporté dans un monde plein de souvenirs pour les plus âgés et amené vers un retour aux sources pour les plus jeunes.

Lire aussi : Kriol Jazz Festival : Première nuit agitée à Praia (+images)

Tour à tour, ils interprètent leurs différents titres à succès au plaisir de l’île. À la suite, de ces grands monstres de la musique de Praia, Cuca Roseta, la star portugaise a enflammé le public déjà surchauffé de l’espace Luis Comoes de par le charme de sa voix, ses textes et son inspiration qu’elle tire de ses années passées dans les chorales religieuses.

Actrice, chanteuse, auteur de plusieurs, Cuca Roseta, tel Enrique Eclesias a chanté l’amour, parlé au cœur et à l’âme. Cela, jusqu’au petit matin. Bien avant ces artistes, la nouvelle coqueluche du Funana et de la musique cap-verdienne, Elida Almeida a séduit les festivaliers de par sa force sur scène et son époustouflante prestation.

Lire aussi : Cap-Vert, Kriol Jazz Festival: Koné Dodo est à Praia pour coopter des artistes pour le Masa et promouvoir la culture ivoirienne

Elle a marié avec maestria danse, rythme, joie et douceur de la voix. Cela, avant qu’un hommage soit rendu à Daniel Rendall et Pedro Rodrigues, deux dinosaures de l’île de Santiago en matière de musique. « Sexta-feira, 12 de abril, a segunda noite do Kriol Jazz Festival, traz surpresas ainda maiores « , nous ont affirmé les festivaliers à la fin du spectacle.

KOKOA Stephane à Praia, Cap-Vert

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,