Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Côte d’Ivoire: Les enfants en danger… 644 cas d’enfants victimes de viol enregistrés en 2018

Les enfants sous nos cieux sont constamment en danger face à ces nouveaux rapaces, cette nouvelle génération de criminels. Car ces crimes rituels à travers viols et assassinats d’enfants sont devenus en une activité pour ces derniers. Le cas de la petite Océane à Dimbokro est très récent. Les parents de cette fillette décédée suite à son viol, n’ont pas encore fini de sécher leurs larmes que d’autres cas sont enregistrés tous les jours. Et le constat est plus qu’inquiétant. Certains individus, on ne sait pour quelles raisons, sont animés par un esprit satanique et machiavélique qui les transforme en de véritables criminels pour perturber la quiétude des enfants. Et le bilan des agissements de ces criminels de violeurs, selon « UNFPA Côte d’Ivoire » est plus qu’inquiétant.

Lire aussi : Viol et décès de la petite Océane : Après son inhumation, son oncle en colère accuse…

Selon les résultats publiés des enquêtes menées par le « Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) en Côte d’Ivoire, l’on aurait enregistré au cours de l’année 2018 en Côte d’Ivoire, 644 cas de viol sur des enfants, repartis comme suit : 17 cas sur des bébés de sexe féminin de 0 à 4 ans, 55 cas sur des fillettes de 5 à 9 ans, 196 cas sur des filles de 10 à 14 ans et 181 cas sur des adolescentes de 15 à 18 ans. Des chiffres très alarmants qui nous interpellent tous à faire attention à notre entourage. Car selon les enquêtes, les auteurs de ces viols d’enfants sont pour la plupart des cas, des parents ou voisins des victimes…

Par A.K

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,