Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Dépravation : De la drogue revendue à l’hôpital psychiatrique de Bingerville, des patientes échappent à des viols

Les faussaires ne tarissent pas d’imagination pour accomplir leur sale besogne. Tous les moyens sont bons pour arriver à leur fin, se faire de l’argent ou assouvir leurs désirs de la chair, quitte à abuser de la fragilité psychique et mentale de certains patients dans les hôpitaux.
Selon le Préfet d’Abidjan Irié Vincent Toh Bi, l’hôpital psychiatrique de Bingerville est en proie à des délinquants de grand chemin.

A plusieurs reprises, des personnes ont tenté, selon le Préfet, de « s’introduire dans l’hôpital avec de la drogue pour la revendre aux patients en sevrage ».
En effet, 10 % des internés souffrent d’une addiction à la drogue.

Lire aussi : Éléphants : « Didier Drogba et Yaya Touré ne doivent pas être comparés »

Résultat de recherche d'images pour "le prefet d'Abidjan"« Mais il y a plus grave, dit le Préfet, car des personnes extérieures, que je suppose plus malades que les malades mentaux eux-mêmes, commente-t-il, s’introduisaient dans l’hôpital et tentaient de violer les femmes handicapées psychiques. Elles ont été mises en déroute par les agents de sécurité ».

 

De grandes mesures de sécurité mises en œuvre

Sidéré par ces actes inhumains, contraires aux bonnes mœurs, l’administrateur du territoire d’Abidjan a pris des dispositions pour rétablir l’ordre. L’hôpital psychiatrique de Bingerville est désormais entouré de 256 m de mur, d’une hauteur de 3,5 mètres, « à surmonter bientôt de barbelés ».

De plus, les personnes se réclamant être des proches de patients et qui avaient installé des abris de fortune dans l’enceinte, ont également été déguerpies. L’on note, en outre, qu’un dispositif se sécurité a été mis en place pour accentuer le contrôle des entrées et sorties et interpeller tout individu suspect se trouvant aux alentours de l’hôpital.

Joe Midelli

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,