Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Droits d’auteurs / Le Ministre Maurice Bandaman : « le Burida est une maison de mafieux »

Le Ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman, a réagi à la crise qui secoue le Burida depuis ces dernières semaines, suite aux propositions de sorties de crise faites par une délégation d’artistes conduite par A’salfo.

Il a en effet exprimé son mécontentement face à l’attitude peu orthodoxe de plusieurs artistes qui, selon lui, ont fait du Burida une maison de mafieux.

Lire aussi : Maquis « L’Internat » / Concert Arafat Dj: La méchanceté gratuite des détracteurs du Daïshikan

« Le Burida est une maison de mafieux. Un groupe d’artistes ont pris d’assaut le Burida pour faire le travail de leurs collègues. Lorsque nous avons été nommés (en 2011) le Burida était endetté à hauteur de 4 milliards de FCFA. Ces gens voulaient faire croire que ces dettes ont été contractés sous ma gestion mais c’est archi-faux ! Nous savons qui c’est, mais nous n’avons pas engagé des poursuites judiciaires à cause du processus de réconciliation », s’est désolé M. Bandaman, avant de relever des points positifs du Burida engrangés sous son mandat.

Lire aussi : Eboué Emmanuel : « À Galatasaray, un gars m’a versé de l’urine dessus. » (vidéo)

« Nous avons épongé les dettes du Burida (les droits des producteurs, la CNPS, les impôts) et nous avons réalisé des résultats positifs. Les recettes du Burida sont passées de 682 millions de FCFA en 2011, à 3 milliards en 2018 », a-t-il ajouté.

Pour rappel, A’salfo et plusieurs artistes ont proposé des solutions au Ministre Bandama pour rétablir l’ordre au sein du Burida. L’écrivain de métier a reçu ces propositions qu’il « promet d’analyser avec beaucoup de patience ».

Joe Midelli

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,