Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Eléphants / Ricardo Xama à propos du cas Gervinho: « il y a des joueurs qui apportent des dissensions dans le groupe »

L’absence de Gervinho à la CAN 2019 en Egypte, a fait beaucoup jaser. Les spéculations allaient dans tous les sens. Certaines voix ont manifesté leur mécontentement, estimant que la Fédération ivoirienne de Football (FIF) et Kamara Ibrahim commettaient une grosse erreur en omettant de sélectionner un joueur qui sortait d’une belle saison dans son club de Parme, en Italie.

Sans le feu follet de la série A, les Eléphants ont atteint les quarts de finale de la compétition, après avoir tenu tête à l’Algérie, future championne d’Afrique, qui a dû son salut à l’issue d’un penalty raté de Serey Dié, lors de la séance des tirs au but. La présence de Gervinho aurait-elle tout changé ? Certains n’y croient pas. C’est notamment le cas de Ricardo Xama, commentateur sportif et membre du comité de recrutement de la FIF.

Lire aussi : CAN 2019 / Eléphants : Ce que Kamara Ibrahim n’a jamais dit à propos de Gervinho, une confidence dévoilée !

« La présence de Gervinho aurait-elle changé quelque chose ? Je n’y crois pas véritablement. Vous savez ! Il y a beaucoup de paramètres qui entrent en ligne de compte dans la sélection d’un joueur. Il y a certes les qualités d’un individu, mais cet individu ne va pas aux jeux olympiques dans la catégorie des sprinteurs. Il va dans une équipe de football. Et l’équipe de football, c’est tout un ensemble. Il faut avoir l’esprit d’équipe, être soumis aux directives données par les présidents de fédérations et différents entraineurs. Et si ces directives n’obtiennent pas l’adhésion des athlètes, c’est difficile de l’appeler. Le problème est qu’on ne voit que la prestation de l’homme (…) Pourtant, il y a des joueurs talentueux, mais dans l’esprit d’équipe, ils apportent des dissensions, des petites querelles, ce qui porte atteinte à la cohésion du groupe », nous a affirmé Ricardo Xama.

Lire aussi : CAN 2019 – Eléphants / malgré la victoire contre le Mali, un membre du staff attaque : « Kamara Ibrahim est imbu de sa personne… Nicolas Pépé lève le pied »

Les propos du célèbre commentateur, viennent corroborer ceux d’un proche de Kamara Ibrahim qui avait tantôt expliqué à Abidjanshow.com que la non-sélection de Gervinho n’avait rien de « personnel », mais était plutôt dûe à des « caprices » du joueur.

« Kamara Ibrahim a rencontré Gervinho à plusieurs reprises, à propos de la sélection. Le coach lui a demandé plusieurs fois de venir jouer en équipe nationale. Mais Gervinho refusait à chaque fois de venir jouer en sélection. Il exigeait d’abord le port du brassard (de capitaine) qui lui avait été retiré, puis réattribué à Serge Aurier. Kamara a tenté de convaincre Gervais de laisser tomber cette affaire de brassard. Mais le joueur n’a rien voulu entendre. Il voulait jouer à une seule condition : qu’on lui attribue le brassard de capitaine. Sa requête n’ayant pas été prise en compte, il est resté dans son coin. A la vérité, Gervinho est très capricieux, et il devenait dangereux pour le groupe. Raison pour laquelle, plusieurs joueurs se sont braqués contre lui », nous avait confié notre source.

A l’heure actuelle, personne ne sait encore si Gervinho fera à nouveau partie de la sélection ivoirienne…

Joe Midelli

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,