Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Eléphants : Ricardo Xama raconte une anecdote sur Yeo Martial et la CAN 1992

Certaines histoires vécues se transforment instinctivement en anecdotes à raconter. Récemment interrogé par abidjanshow.com, le célèbre commentateur sportif Ricardo Xama, a fait une confidence sur la CAN 1992 remportée par l’équipe de Côte d’Ivoire, dirigée à l’époque par Yeo Martial.

En effet, cette année-là, la sélection ivoirienne s’est rendue au Sénégal, lieu de la compétition, sans l’attaquant de l’Africa Sport Dali Benoit, qui était pourtant meilleur buteur du championnat ivoirien.

Lire aussi : FIF : L’annonce de la candidature de Kalou Bonaventure créé polémique ; les raisons

Cette situation a alors suscité des vagues dans la presse ivoirienne qui a largement critiqué le sélectionneur Yeo Martial. Ricardo Xama raconte alors que lors d’un échange avec le coach des Eléphants quelques temps plus tard, ce dernier lui a donné les raisons de son choix.

L’exemple de Dali Benoit et le cas de Gervinho

« En 1992, Dali Benoit, meilleur joueur du championnat, n’est pas appelé par Yeo Martial pour la CAN. Alors toute la presse est en ébullition. Pourquoi on ne l’appelle pas pour aller à une CAN ? Quelques années plus tard, dans mes échanges avec Yeo Martial, je lui demande pourquoi il n’a pas sélectionné Dali Benoit. Il me dit ‘’Ricardo, il y a beaucoup de paramètres. Dali Benoit est le meilleur buteur du championnat, c’est vrai, mais face à quelles équipes ? Il ne marque ni contre l’Asec, ni contre le Stade, ni contre le Stella, qui sont les grosses pointures du championnat. Et ses buts, il les marque contre l’Asi, Oumé etc… Donc pour moi, il est meilleur buteur de circonstance’’ », nous a confié Ricardo Xama.

Lire aussi : FIF : L’annonce de la candidature de Kalou Bonaventure créé polémique ; les raisons

La suite, on la connait : sans Dali Benoit, la Côte d’Ivoire remporte la CAN 1992, la première de l’histoire. En fait, les révélations de Ricardo Xama se situent dans le contexte de la non-sélection de Gervinho en équipe de Côte d’Ivoire lors de la CAN 2019 qui a également engendré une vaste polémique. Pour Xama, la non-sélection du joueur de Parme était un sacrifice à faire pour l’intérêt du groupe.

« Il y a des joueurs talentueux mais dans l’esprit d’équipe, ils apportent des dissensions, des petites querelles, ce qui porte atteinte à la cohésion du groupe », a conclu M. Xama.

Joe Midelli

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,