Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Mali : une tentative de déstabilisation politique révélée par la presse

Une tentative de déstabilisation visant l’une des principales figures de l’opposition malienne a été révélée par la presse locale ces derniers jours. Le leader du parti ADP-Maliba, Aliou Boubacar Diallo, a fait l’objet pendant plusieurs mois d’une campagne de diffamation menée par des responsables politiques maliens associés pour l’occasion à des hommes d’affaires européens. Retour sur une affaire rocambolesque.

Depuis plusieurs mois, des articles sortaient régulièrement dans différents titres de la presse malienne pour lancer autant de rumeurs et d’accusations infondées à l’encontre d’Aliou Boubacar Diallo, le troisième homme de la dernière élection présidentielle malienne. Une campagne de déstabilisation secrète dont les ficelles viennent d’être révélées par la presse locale.

Lire aussi : Eléphants : Ricardo Xama raconte une anecdote sur Yeo Martial et la CAN 1992

Selon les révélations du quotidien La Lettre du Peuple, des hommes d’affaires français et allemands, en conflit avec Aliou Boubacar Diallo sur des problématiques industrielles en Europe, se sont associés avec des politiciens proches du pouvoir, pour tenter de fragiliser Aliou Boubacar Diallo en corrompant des journalistes maliens afin qu’ils publient des articles mensongers.

Le directeur de publication de La lettre du Peuple a signé lui-même une enquête sur ce sujet après avoir été sollicité par des intermédiaires tentant de le soudoyer en échange de la parution dans son journal de fausses informations mettant en cause la probité d’Aliou Boubacar Diallo sur des ventes d’hélicoptères et affirmant que l’homme d’affaires était au bord de la faillité. Scandalisé par ces méthodes de barbouze, Youssouf Diallo, a mené l’enquête et découvert une véritable tentative de déstabilisation politique.

A en croire le journaliste, c’est la convergence des intérêts partagés d’hommes d’affaires français et allemands, en conflit avec Aliou Boubacar Diallo, et de politiciens proches du gouvernement, inquiets de la popularité grandissante de l’opposant, candidat-surprise de la dernière élection présidentielle, qui explique cette étonnante opération de désinformation et de corruption de journalistes.

Lire aussi : Obsèques d’Arafat Dj : Pour protéger l’image du Daïshikan, Universal Music Afrique sort des stickers

« Pour tenter de le détruire, certains de ses anciens partenaires qui ont toujours perdu contre lui essaient, en s’appuyant sur certains de nos compatriotes peu scrupuleux, de mener une sale campagne médiatique visant à le salir aux yeux des Maliens de manière générale. Nous avons refusé de nous prêter à ce jeu après avoir mené nos propres investigations », a conclu le directeur de publication de la Lettre du Peuple.

Stéphane DATHE

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires