Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Meet and greet / Shan’L « Je voudrais aussi laisser mon nom dans l’histoire de la musique africaine »

Chacun, dans la vie, a besoin d’un modèle qui lui permet de s’affirmer dans le métier qu’il a choisi. C’est dans cette optique que Shan’L a affirmé qu’elle avait pour premier modèle, sa mère, ensuite les stars américaines et aussi la diva Patience Dabani dans le milieu de la musique.

Lire aussi : Humour : Après le spectacle à succès d’Adrienne Koutouan, Ambassadeur Agalawal prend le relais…

Pour elle, cette dame est une icône qui a marqué son enfance et qui continue de la marquer car ayant toujours la force de la musique dans les veines. Une dame dont la notoriété a dépassé des limites de son pays le Gabon et même de son continent, l’Afrique.

Lire aussi : Meet and greet : Shan’L remercie Abidjan qui a lancé le « Tchizambengue »

Et c’est à cette dame que Shan’L souhaite ressembler. Elle voudrait devenir la Patience Dabani de son époque. Car, malgré autant de succès qu’on lui connaît, elle se considère encore comme un bébé dans le milieu qu’elle a choisi. « Je voudrais aussi laisser mon nom dans l’histoire de la musique africaine », a-t-elle terminé.

Dylaurette YOUKOU

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,