Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

UE-Magic Tour, Bouaflé : Les ambassadeurs Traoré Salif et Jobst Kirchmann parlent des valeurs communes entre l’Union Européenne et la Côte d’Ivoire à la population de la Marahoué

Le mardi 15 octobre 2019, la salle polyvalente HKB de la ville de Bouaflé a abrité une belle rencontre entre les représentants de l’Union Européenne, les responsables de la fondation Magic System et les différentes couches sociales de la Marahoué. Cela, dans le cadre de la première étape de l’UE-Magic Tour.

Porté par le thème « Égalité entre l’homme et la femme », cet échange a permis à Jobst Kirchmann, l’ambassadeur de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire de rappeler les valeurs de la nouvelle alliance entre le Vieux Continent et l’Afrique que sont : L’État de droit, la démocratie, droits fondamentaux, la prospérité, le développement rural, le genre…

Lire aussi : Manou Gallo à propos de feu Arafat DJ : » Il reste quelqu’un de magique »

 » Il est important de mettre nos enfants, surtout les filles, à l’école. Dans la région de Bouaflé, les femmes jouent un rôle majeur dans l’économie. Elles sont fortement représentées dans le commerce, l’agriculture et bien d’autres secteurs d’activités « , a-t-il confié.

Puis, Traoré Salif dit Asalfo de renchérir les propos de l’ambassadeur Jobst Kirchmann en affirmant que la femme n’est pas faite uniquement pour se marier ou faire la cuisine. Elle a aussi droit à l’école.

« L’école permet à la femme de connaître ses droits. L’éducation de la femme permet à des nations de se developper « , à fait savoir l’artiste.

Lire aussi : Manou Gallo à propos de feu Arafat DJ : » Il reste quelqu’un de magique »

Poursuivant, les organisateurs de l’UE-Magic Tour ont expliqué que l’égalité entre l’homme et la femme doit être l’affaire de tous.

 » Il est de notre devoir de nous battre, homme comme femme, pour que les femmes et les filles aient accès aux mêmes opportunités que les hommes. A savoir: l’accès à l’école, à un emploi…Ensemble rejetons les pratiques qui freinent l’épanouissement des femmes tels que : le mariage forcé, les mutilations génitales féminines ».

Une bel échange qui a enregistré la participation des associations de femmes de la Marahoué et de plusieurs écoles.

KOKOA Stéphane

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,