Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Vandalisme sur les autobus de la SOTRA : la FESCI s’en lave les mains

« Nous avons eu échos d’une communication nous attribuant des actes de vandalisme sur des autobus d’une société de transport ce 26 février 2019 lors de la marche pacifique que nous avons organisée. La Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) ne se reconnaît ni de près, ni de loin dans ces actes de vandalisme perpétrés contre ces autobus qui auraient eu lieu dans la commune d’Adjamé.

Pour rappel, notre marche en Abidjan qui a été très pacifique, avait pour itinéraire le tronçon Universités Félix Houphouët Boigny-Mediature de la République. Adjamé étant très éloigné de la Mediature, nous ne pouvons comprendre pourquoi ces actes nous sont attribués.

La Côte d’Ivoire étant un pays de droit, la FESCI demande qu’une enquête soit menée afin d’épingler ces vandales qui, selon nous, n’ont pour seul objectif que de ternir l’image de notre organisation.
La FESCI tient à féliciter l’ensemble des élèves et étudiants pour leur mobilisation exceptionnelle ce jour historique ».

Lire aussi : Grève des enseignants : Le gouvernement se ferme pour l’instant aux négociations ; en voici les raisons

Voici le communiqué fait et signé par le Secrétaire général de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) suite au lourd bilan que la SOTRA a dressé du vandalisme orchestré sur les autobus le jour de la marche pacifique des élèves et étudiants réclamant la reprise des cours stoppés depuis bientôt 2 mois.

En effet, Assi Fulgence Assi, Secrétaire général de ladite Fédération n’accepte pas que cette barbarie soit associée à leur combat pour l’avenir de la jeunesse ivoirienne qui sombre depuis bien longtemps déjà.

Car, assurent-ils, leur seul objectif étant la reprise des cours et rien d’autre, les fescistes refusent d’endosser cette accusation.

Dylaurette YOUKOU

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,