Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Portrait / Jonathan Morrison : Le futur king du football ivoirien

Il est jeune, il est beau, il est talentueux mais surtout visionnaire. Placé sous les feux des projecteurs grâce à sa romance avec la bombe togolaise Maria Mobil, le jeune footballeur et homme d’affaires ivoirien résidant aux États-Unis Jonathan Morrison n’est toutefois pas dans l’ombre de la jolie célébrité. Il a plus d’un tour dans son sac, plus d’un rêve en tête, plus d’une ambition à faire découvrir au monde.

Voici son histoire…

Quand le rêve d’enfant se mue en celui d’une vie…

Né en Côte d’Ivoire dans la commune de Yopougon de parents ivoiriens, Jonathan Morrison est l’aîné d’une fratrie de six gosses, soit 5 garçons et une fille.

Lire aussi : Variétoscope 2019: Coup de maître de Barthélémy Inabo illuminé par « L’Étoile du Guemon »

C’est dans un environnement paisible, douillet et surtout marqué par la présence constante de Dieu (son père étant pasteur) que le jeune Jonathan grandit. Adolescent, sa famille et lui quittent la Côte d’Ivoire et partent s’installer au pays de l’oncle Sam (États-Unis).

Dans la candeur de l’enfance, Jonathan se laisse bercer, comme la plupart des jeunes de cet âge, par le football et son corollaire (percée, gloire). Il affectionne particulièrement ce sport jusqu’à envisager au fil du temps en faire un réel métier, au-delà du simple hobby (loisir).

Mais c’est surtout un coup de cœur en plus de sa passion qui le conforte dans ce choix de carrière.

« Quand tu aspires à devenir comme quelqu’un, tu dois suivre ses traces… »

Entre le football et Jonathan Morrison, un moteur : Didier Drogba. Son amour pour le ballon rond est clairement né de son infaillible admiration pour l’ex-sociétaire de Chelsea et capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire : Didier Drogba.

Grandissant, Jonathan ne désire qu’une chose : devenir un grand footballeur à l’instar de son mentor car, dit-il :

 » Regarder Didier Drogba jouer, à la télé, m’a captivé. C’est la seule personne à qui j’aimerais ressembler dans le milieu. J’ai suivi de bout en bout son parcours, j’ai décidé de suivre ses traces (jouer au foot, m’entraîner, m’améliorer, devenir professionnel « .

Lire aussi : Molare « Les véritables hypocrites ce sont les chinois » (vidéo)

C’est un pari en partie réussi aujourd’hui.

Brillant attaquant évoluant comme mercenaire au prestigieux club américain de football FC Dallas, Jonathan Morrison, qui n’est qu’au début de sa carrière, entend s’imposer, mondialement même si son plus grand rêve est d’évoluer en sélection nationale.

Son histoire avec le 13…

Pour la petite histoire, Jonathan Morrison a vu le jour un 13 Février. Ce chiffre lui a constamment porté chance dans sa vie si bien qu’il a décidé d’en faire son porte-bonheur. Que ce soit dans le football ou la vie de tous les jours, il ne se sépare presque jamais du 13. Ses vêtements et casquettes portent même cette enseigne. Il travaille d’ailleurs présentement sur la sortie d’une marque vestimentaire avec le célèbre groupe de rap ivoirien Kiff No Beat, portant le nom 13. Affaire à suivre…

Lire aussi : Jonathan Morrison, à propos de Maria Mobil : « Je n’avais pas l’intention de me mettre en couple avec elle »

Une tête pleine à craquer…

Outre ses talents footballistiques, l’homme de Maria Mobil étudie le domaine des finances à la Shaw University située en Caroline du Nord (États-Unis). Également homme d’affaires averti, il a le flair pour détecter les meilleures opportunités d’affaires afin d’y investir.

Comme il a l’habitude de le clamer, la vie est un choix. En clair, ce que nous devenons est la résultante de nos choix, nos actions, nos convictions. Lui a fait son choix : devenir le meilleur afin de laisser au monde une trace indélébile de son passage terrestre.

Et c’est certain, rien ni personne ne pourra l’écarter de cette devise.

Carole G

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,