Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

‘‘Polyphonik’’ : Les Maîtres de la parole ont conquis l’institut français

L’Institut Français de Côte d’Ivoire a fusé ce vendredi aux sonorités des chansonniers et maîtres de la parole. Venus de tous les coins du pays, ce sont une trentaine de poètes qui ont séduit le public par leur art.

Dénommé ‘‘Polyphonik’’, ce festival des arts de la parole et de l’oralité a mis pour la première fois, en Côte d’Ivoire, sur une même scène, des maîtres du ‘‘Tohourou’’, des maîtres du ‘‘Djeliha’’, des maîtres du ‘‘Sahoba’’, des maîtres de la chanson populaire Baoulé, des tambourinaires. Tous ces maîtres de l’art ont donc mis toutes ces paroles ensemble pour offrir un mariage, un brassage pour dire que même si nos voix sont diverses, elles peuvent s’unir autour d’une même cause, la Côte d’Ivoire. Un festival satisfaisant pour son initiateur, Alain Tailly.

Lire aussi : La nuit du football Africain : Gadji Celi choisit pour faire le show

« On avait un grand défi. C’était de réunir les 6 grandes régions culturelles à Abidjan et de donner l’opportunité à des artistes de qualité de s’exprimer à l’Institut Français de Côte d’Ivoire. Ça a été fait, et je pense que c’est un motif de satisfaction », a-t-il dit.

Ce beau spectacle a été quelque peu entaché par le fait que la salle n’était pas tout à fait pleine. Une situation qui n’enlève rien à l’enthousiasme de M.Tailly.

Lire aussi : People : Eric Bailly parle de sa femme

« La salle n’était pas tout à fait pleine parce que les Ivoiriens en ces périodes de pluie, de ramadan, ont d’autres préoccupations (…) On doit retenir la beauté, la force, la générosité des artistes qui sont venus, de tous les coins de la Côte d’Ivoire, qui ont participé à un spectacle magnifique, on a vu que les artistes se sont côtoyés dans une harmonie, dans une symbiose », se rassure Allain Tailly assurant toutefois que de faire perdurer le festival ‘‘Polyphonik’’.

Joe Midelli (stagiaire)

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,