Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Port du casque : Après Daloa, une autre enseignante bastonnée par des gendarmes à Ouragahio

Le port du casque est désormais obligatoire pour les motocyclistes ivoiriens. La recrudescence des accidents a amené les autorités à prendre cette décision.

Lire aussi : Pour avoir vendu des dessous en classe, une jeune élève convoquée…

L’exécution de cette résolution cause malheureusement quelques désagréments. Le vendredi 07 Mai à Daloa, le professeur Z. O du lycée moderne 3 de ladite ville a été violenté par des gendarmes devant son école à la suite des échauffourées survenues parce qu’il n’avait pas porté de casque. Les professeurs de la cité des Antilopes avaient arrêté les cours en signe de protestation le lundi 10 Mai 2021. Cette malheureuse scène s’est encore produit à Gnaliépa dans la sous-préfecture d’Ouragahio.

Lire aussi : Déclarée morte de la Covid-19, une indienne se réveille juste avant qu’on ne brûle son corps

Madame P. A, institutrice à l’EPP Gado Marguerite a été elle aussi bastonnée par des gendarmes dans les mêmes circonstances que son collègue de Daloa le 04 Mai. Les enseignants d’Ouragahio observent pour cela 48 heures d’arrêt de travail depuis ce lundi 17 Mai 2021.

Tout en demandant à tous les motocyclistes de respecter le port du casque, on pourrait aussi demander aux hommes de la maréchaussée d’agir avec plus de tact à l’endroit des personnes qu’elles arrêtent.

Dan Singault

VOUS AIMEREZ AUSSI