Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Portrait Erickson Le Zulu : Le Roi des attalakus, l’As du micro

Il a été l’une des fiertés de cette ancienne génération d’artistes disc-jockeys faiseurs de couper décaler. Ngoyi Bossiki Eric plus connu sous le pseudonyme d’Erickson le zulu est un artiste très talentueux. Gratifié d’un excellent timbre vocal, il a été également un fin manieur des attalakus. Portrait d’un As du micro

Ses Origines et sa venue en Côte d’Ivoire

Ngoyi Bossiki Eric plus connu sous le pseudonyme d’Ericson Le Zulu est originaire de la République Démocratique du Congo (Pays de sa mère).

Gratifié d’un talent inné, il a commencé à chanter à l’âge de 9 ans dans une église. Puis boosté par son désir de faire carrière dans la musique, il va intégrer quelques années plutard, l’Orchestre « Afric Echo du Congo», composé de musiciens de talent :

Awilo Moukouyou, Zephyr Conor le Créateur, Willy Kilola, Eddy Tampatshi, JeanPigue Bouassa et La machine de guerre. Cela, après avoir posé ses valises sur les Bords de la lagune Ebrié afin de fuir la guerre dans son pays d’origine.

Lire aussi : Molare, Dj Lewis, Mix 1er, Ogui Solo, Bilongo String, Landro Guitar, TV5…chantent pour Erickson Le Zulu

« Il m’a fait la confidence que suite à la guerre, il a quitté très jeune son pays et s’est retrouvé au Mali. Là-bas, il ne s’en sortait pas et c’est ainsi qu’il a atterri en Côte d’Ivoire où il a fait la rencontre de mon petit-frère. » A affirmé Jaguen Abouet

Sa passion pour la musique et son intégration dans le showbiz ivoirien

C’était l’ami à mon petit-frère Clotaire Abouet. C’est la première personne qui lui a ouvert des portes à son arrivée à Abidjan vers la fin des années 90. C’est lui qui a aidé Ericson le Zulu à se trouver un boulot au Maquis le « Visa » sis dans la commune de Yopougon, dans le quartier de Niangon où ils ont commencé tous les deux très jeunes. Ensuite, ils sont allés ensemble au maquis « Stade de France » à Yopougon Nouveau-Quartier.

Jaguen Abouet
Jaguen Abouet

C’est après cela qu’ils se sont retrouvés au super maquis « Roland Garros » de Yopougon Toit-Rouge, qui a drainé du monde. Les gens sont venus de l’Europe et dans toute l’Afrique pour vivre l’ambiance de ce maquis et danser aux rythmes des attalakus de ses disc-jockeys dans les années 2002. Clotaire qui était le manager de cet espace a usé de son poids pour imposer son ami Erickson Le Zulu.

A chaque fois que j’y arrivais, sa voix est celle qui captivait tout le monde parmi tant d’autres. Etant un show-maker, nous avons jugé bon de l’aider car étant l’ami à mon petit-frère, de facto il était aussi devenu mon petit- frère. Ce qu’avait souhaité mon frangin. A témoigné le président Jaguen Abouet.

Lire aussi : Décès d’Erickson le Zulu : Voici le programme de ses obsèques prévues à Paris

Mais, selon certains proches de l’artiste de rappeler qu’Ericson a été sous la coupole de Charly Parker avant d’être coopté par Jaguen Abouet.

Collaborations, featurings, coaching…Ericson Le Zulu séduit

Nous sommes dans les premiers moments de la guerre en Côte d’Ivoire. Conscient que la musique peut être un puissant facteur de paix et de réconciliation, il s’est mis à fond dans son travail. Séduit par le talent du Zulu, le groupe NCM qui était basé à Yopougon Nouveau Quartier où il habitait, a jugé bon avec leur producteur de faire une collaboration avec Ericson. Passionné de musique, il fait montre de son talent d’artiste dans ce featuring.

« Ericson Le Zulu a surpassé ce que l’on attendait de lui avec ce titre accompagné de la danse « Caméra ». Nous ont confié certains artistes et proches du groupe NCM. Puis de préciser qu’Ericsson Le Zulu et son cousin qui ont aidé le groupe NCM à parachever leur album. « Après cette collaboration, suivront beaucoup de featurings et chœurs en studio avec DJ Jacob, Molare, Gaou Michel et bien d’autres.

Il a coaché et orienté musicalement certains artistes Coupé-décalé car c’est inné chez les Congolais. Par la suite, Jaguen Abouet a proposé Erickson à M. KKP qui avait la maison de production « Yann Production ». Séduit par le talent d’Erickson, ce n’hésite pas à le produire. Cela, en Co-production Jaguen Abouet »

Lire aussi : Michael Jordan : « Kobe Bryant m’a permis d’être le meilleur grand frère que je pouvais être »

La réalisation d’un rêve et une vie de Pacha à Yann Production

Avec son contrat avec la structure « Yann Production », Ericson Le Zulu réalisait son rêve. Celui de figurer au sein de l’élite de la musique africaine. Il vivait comme un vrai pacha car ayant désormais à sa disposition tout ce que l’on pouvait imaginer. Très sollicité à travers le monde, il a fait des expéditions dans plusieurs pays tels que : La Suisse, la France, l’Allemagne et bien d’autres pays.

Voyant, Ericson Le Zulu toujours entre deux avions, la concurrence s’est installée parmi les artistes. Ces derniers se sont tous mis au travail. Mais il continuera de cartonner, jusqu’à mettre sur pied un orchestre. Amoureux de la Cote d’Ivoire, Ericson Le Zulu a pris la nationalité ivoirienne et ne s’est jamais réclamé congolais. Lorsqu’on lui demandait souvent ses origines, il disait toujours qu’il était Baoulé comme sa femme.

La seule vraie lutte contre la mort, c’est la création

Véritable chanteur, il a longtemps fait montre de son talent dans les espaces d’animations avant de se lancer à son tour comme artiste disc-jockey faiseur de Coupé Décalé. En 2003 il sort son premier album qui fit un véritable carton sur le marché discographique dénommé « Suzana ». Par la suite s’en suit deux autres albums qui ont connus tous un grand succès « Gloire » sorti en 2007 et « Main de Dieu » en 2008. Déjà en 2006, Ericson se vit décerner le prix du « meilleur artiste interprète masculin de l’année ».

Lire aussi : Eléphants : voici les sélectionneurs pressentis pour succéder à Kamara Ibrahim

« Talentueux artiste, Ericson Le Zulu a marqué son temps et son époque. Il a aidé de nombreux artistes d’origine congolaise à se faire une place au Soleil dans le showbiz ivoirien. C’est un homme au Grand Cœur. »

Avons-nous entendu dire de ses proches Mais contre toute attente la carrière de l’artiste qui semblait pourtant prometteuse a pris du plomb dans l’aile alors que toutes les portes du succès lui étaient ouvertes.

L’artiste qui a résidé en France a apporté un plus au mouvement Coupé Décalé de par la qualité de ses textes pertinents et de ses douces mélodies qu’accompagnaient ses danseurs. Hospitalisé depuis plusieurs jours et souffrant d’une Hépatite B et d’une Cirrhose du foie, Ericson Le Zulu est passé de vie à trépas tôt le matin le dimanche 16 février 2020 à l’hôpital de Créteil, dans le Sud de Paris, laissant derrière lui femmes et enfants.

KOKOA Stéphane

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,