Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Portrait: Traoré Adamo: Peintre pas comme les autres !

 Si vous vous aventurez présentement à l’entrée de l’hypermarché « SOCOCE » sis aux 2 Plateaux à Abidjan, vous serez incontestablement attiré par un fait insolite. Un peintre hors du commun. Adamo Traoré peint avec son menton et sa bouche. Depuis 2007, il y expose ses œuvres. Joint, il y a quelques jours dans le cadre d’une reconnaissance nationale, il nous parle de sa vie. Portrait…

adamo 3Né le 1er décembre 1980 à Treichville, Traoré Adama dit Adamo est un jeune ivoirien infirme des membres supérieurs et inférieurs. En 1989, alors qu’il avait 9 ans, il est admis au centre ‘’La Providence’’ de la française Marie Odile Biberon. Ses parents estimaient qu’il serait inutile de le scolariser. Adamo va y recevoir une éducation conséquente. Il apprend à surpasser son handicap et y reçoit une éducation conséquente. Son ambition, devenir « un grand peintre ». Dépourvu de bras, il va peindre avec le menton et la bouche. « Dieu m’a créé comme ça et c’est ce talent qu’il m’a donné. Je le remercie pour ce don », confie-t-il. Après le décès de cette dame, se prendre en charge s’imposait à lui. « J’ai commencé à me chercher », avoue-t-il. Ainsi, il décide de se faire un nom avec cet art. Alors, il quitte ce lieu 5 ans plutard et décide de vivre à Abobo avec ses amis. Malheureusement, les nombreux vices le poussaient à dormir parfois dehors et mendier pour survivre. Mais il n’a pas perdu espoir et songeait à une reconversion. En 2005, il quitte Abobo pour le vallon à Cocody. « J’ai décidé de ne plus mendier et mettre en valeur ce que j’ai appris », dira-t-il. Adamo caresse donc son rêve de créer son propre atelier. Il s’installe dans un premier temps devant la pâtisserie « Paco Gourmand’’, où il commence à vendre ses œuvres et s’exprime sur du papier canson au stylo avec de la gouache. Quelques années plutard, il quitte le vallon et s’installe à l’entrée de Sococé sur le boulevard Latrille, grâce à la générosité des maîtres des lieux. Ses tableaux qui sont des représentations de la nature, l’écologie, la biodiversité sont vendus aux pris de 5000 et 10.000FCFA, en attendant son heure de gloire. Son inspiration, il la tire de sa vie personnelle et de sa culture Sénoufo. Même si les amateurs de peinture apprécient ses œuvres, Adamo rencontre des difficultés. Mais aujourd’hui, il espère ne plus être regardé comme un handicapé qui se débrouille, mais comme un artiste à part entière, capable de créer du beau. Traoré Adama dit « Adamo » a été désigné depuis le vendredi 3 décembre 2015, mascotte du concept de « l’Ivoirien Nouveau » prôné par le chef de l’Etat, pour son talent et son courage dans la profession qu’il exerce. Le ministre de la Culture et de la Francophonie, Bandaman Maurice l’a élevé à ce rang lors de la rentrée culturelle qui a eu lieu au Palais de la Culture.

Daniel Ness

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,