Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Pour me venger de mon ex, je l’ai accusé de viol et je regrette

J’avoue, je suis perdue dans la propre histoire que j’ai créée et j’implore votre aide, vos conseils et le pardon de celui qui se reconnaîtra dans cette histoire et de tous ceux qui ont été impacté négativement par ce que j’ai fait.

Je suis Paule, je suis assistante dans une entreprise de la place. Je sortais avec mon collègue de bureau que j’appellerai Honoré ici. Avec lui, au début, c’était une relation entre collègues puis nous nous sommes rapprochés, c’était une folle histoire d’amour au bureau. Il m’a dit qu’il avait une chérie, mais elle n’était pas au pays et que cela faisait deux ans qu’il ne l’avait pas vue donc moi, je m’en foutais. Ne dit-on pas que le « pain » d’autrui est toujours mieux à manger ? Anyway, je voulais faire de lui mon seul gars. Et je suis tombée, enceinte.

Lire aussi : Juliet Ehimuan: La stratège de Google en Afrique de l’Ouest…

Le gars l’ayant appris ose me dire d’avorter, car sa chérie est en Côte d’Ivoire depuis trois mois, qu’il n’a pas voulu me le dire pour ne pas me faire du mal et qu’il est interdit de sortir entre collègues donc il ne veut pas que le patron le renvoie.

Il m’a même remise la somme de 50 000 FCFA en me tournant le dos. J’étais mal choquée, donc sa chérie est là depuis trois mois alors qu’on gérait depuis 5 mois et il ne m’a rien dit.

Blessée, meurtrie en colère, j’ai avorté, car je ne voulais pas de ce père malotru pour mon enfant, mais je regrette. Savez-vous ce que j’ai fait pour me venger ? Le DG de l’entreprise me faisait la cour depuis un moment et j’ai accepté de sortir avec lui.

Quand j’ai certifié que le DG était très amoureux de moi et ne pouvait rien me refuser, je lui ai dit que mon collègue Honoré avait plusieurs fois tenté d’abuser de moi et qu’à cause de lui, je ne me sentais pas bien au travail.

Lire aussi : “N’allez pas dans les chambres des Lions” Diana Bouli et ses consœurs influenceuses au Qatar averties

En une semaine, le DG a envoyé une lettre de renvoi à Honoré pour faute lourde. Honoré a voulu porter plainte à l’inspection du travail et Mon DG très nerveux m’a demandée de porter plainte pour tentative de viol donc ils l’ont mis en garde à vue.

Je ne sais pas comment revenir en arrière, car j’aime encore Honoré et je ne souhaite pas le voir en prison, je voulais juste l’effrayer. Sa chérie et ses parents sont passés me demander pardon de retirer ma plainte.

Le Dg aussi me demande de ne pas retirer ma plainte, car il a des filles et ne tolère pas le viol. Que faire ? Si je ne parle pas, Honoré fera la prison, si je dis la vérité aussi, je vais me faire renvoyer et j’aurai la honte dans l’entreprise. Aidez-moi, j’ai peur et je souffre.

Colette Traore

VOUS AIMEREZ AUSSI