Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Présidentielle Ivoirienne : «me concernant, Ouattara a pris un engagement devant blaise» (guillaume soro) – (L’observateur Paalga)

«Yi beogo, ya wana ?». Quand nous l’avons au bout du fil ce mercredi 30 septembre 2020 dans la matinée, c’est par ces mots (bonjour, comment ça va ?) qu’il entame la conversation, des bribes du mooré qui lui restent de ses passages au Burkina, notamment pendant ses années d’exil dans les années 90 et jusqu’à la chute de Blaise Compaoré.

Aujourd’hui, Guillaume Soro est de nouveau contraint à un long séjour hors de son pays après son retour manqué en décembre 2019, sa condamnation à dix ans de prison par la justice ivoirienne et le mandat d’arrêt international lancé contre lui.

Depuis, son « cas » s’est aggravé puisqu’ il a été radié des listes électorales par la CENI, et sa candidature à la présidentielle a été rejetée par le Conseil constitutionnel. Après une ascension fulgurante, cet ancien leader estudiantin devenu tour à tour chef rebelle à 30 ans, Premier ministre et président de l’Assemblée nationale entre 2002 et 2019 parviendra-t-il à arrêter sa descente aux enfers ?

Nous avons échangé avec lui grâce à l’entregent d’un de ses fidèles lieutenants, et il est formel : Il n’ y aura pas d’élection le 31 octobre prochain. Grand entretien exclusif avec le natif de Kofiplé vers Ferkéssédougou, non seulement sur l’évolution de la situation en Côte d’Ivoire mais aussi sur ses relations avec le Burkina et son implication présumée dans le coup d’Etat du général Gilbert Diendéré en septembre 2015.

Une interview qui ne manquera pas de faire des vagues sur les bords de la lagune Ebrié (avec quelques ressacs sur les bords du Kadiogo) alors que la météo politique, annonciatrice d’orage, se détériore chaque jour un peu plus…LIRE LA SUITE

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires