Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Procès du bombardement de Bouaké : Michel Barnier renvoie la responsabilité sur l’Élysée – france24

Qui a décidé de faire relâcher les mercenaires biélorusses ? L’ancien chef de la diplomatie française Michel Barnier a été, lundi, le premier des ministres français en poste au moment des faits à témoigner au procès du bombardement de Bouaké, en Côte d’Ivoire. L’ex-ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, et l’ex-ministre de l’Intérieur, Dominique de Villepin, sont attendus mardi.

L’ex-ministre français des Affaires étrangères Michel Barnier a renvoyé, lundi 12 avril, sur l’Élysée et l’armée la responsabilité des décisions françaises après le bombardement de Bouaké en 2004, le président Jacques Chirac lui ayant dit “de ne pas (s)’occuper de la Côte d’Ivoire”.

Lire aussi : Voici comment une web-activiste s’est faite piéger, abuser et filmer par des arnaqueurs

Cité comme témoin au procès de l’attaque contre un camp de la force de paix française qui a tué neuf soldats français le 6 novembre 2004 à Bouaké, Michel Barnier était le premier à témoigner parmi les ministres de l’époque – l’ex-ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, et l’ex-ministre de l’Intérieur, Dominique de Villepin, sont attendus mardi –, accusés par certaines parties civiles de ne pas avoir tout fait pour retrouver les coupables…LIRE LA SUITE

VOUS AIMEREZ AUSSI

Share, , Google Plus, Pinterest,