Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Qui est Max Britto, l’ex rugbyman ivoirien qui vient de décéder ?

Max Britto, l’ancien joueur du XV ivoirien de l’équipe de rugby est décédé ce 19 décembre 2022 à Biscarrosse, une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département des Landes en région Nouvelle-Aquitaine. Il avait 54 ans.

Si les anciens se souviennent encore de ce courageux ailier international ivoirien, peu de personnes, notamment, la jeune génération n’en savent sans doute rien, ou ont de vagues informations. Qui est donc Max Britto ?

Max Brito, né le 8 avril 1971 à Abidjan est un joueur de rugby à XV ivoirien, paralysé à la suite d’une blessure reçue pendant la Coupe du monde de 1995 en Afrique du Sud contre les Tonga.

En effet, sélectionné à l’âge de 27 ans avec les éléphants rugbymen dans le cadre de leur premier mondial en Afrique du sud, toute la Côte d’Ivoire et le monde sportif du rugby devait assister à l’un des accidents les plus effroyables qui restera dans la conscience collective.

Lire aussi : Eudoxie Yao dévoile son cachet par prestation

Lors du match face aux Tonga le 3 juin 1995, à la suite d’un brutal plaquage dont il fut l’objet et suivi d’une ruée de joueurs sur lui, Max Britto s’en est sorti avec une blessure grave. Il aura la colonne vertébrale et des vertèbres touchés et en dépit d’urgentes opérations chirurgicales en Afrique du Sud, le diagnostic sera fatal : c’est la tétraplégie pour ce passionné de la balle ovale.

Rentré à Biscarrosse, Max Britto n’avait pas perdu gout à la vie. Le rugbyman que la presse et les coulisses de la balle ovale avaient identifié comme un exemple de courage et d’optimisme, était progressivement rentré presque dans l’oubli dans son pays d’origine.

Toutefois, sa dernière apparition sur un plateau télé fut le 10 juin 2021 au talk-show ‘’la grande team’’ sur la 3. Troublante coïncidence du destin, 27 ans après avoir été appelé en sélection, il aura fallu 27 années pour que le Seigneur rappelle à lui ce joueur chargé de beaucoup d’espoir pour le rugby ivoirien.

Diaman Emmanuel

VOUS AIMEREZ AUSSI